L'ARPD (Assistance et Recherche de Personnes disparues) est une association nationale fondée et enregistrée en février 2003, elle intervient auprès des familles touchées par la disparition d'un proche, majeur ou mineur. Vous pouvez nous contacter au moyen du mail assoweb. Vous pouvez également nous joindre au  06 32 78 29 25 

 

 

 

Nous tenons à préciser que l'A.R.P.D est une association loi 1901 d'aide aux victimes constituée de bénévoles et non une agence de détectives privés ou encore un service d'Etat nous faisons le maximum pour aider les familles victimes , notre seule reconnaissance est leur remerciement pour les avoir soutenues. 

 

 

Pour connaître nos correspondants départementaux, veuillez cliquer sur L'A.R.P.D. en France. Vous pouvez également les contacter directement.

 

 


Pour acceder aux avis de recherches cliquez sur:

Galerie photos


                    

Chers visiteurs,

 

Depuis un an l’A.R.P.D. ses responsables, tente de palier aux lacunes des autorités face à des familles esseulées et abandonnées à leur triste sort.

 

Depuis l’abrogation de la RIF (Recherches dans l’Intérêt des Familles) le 26 avril 2013 par Monsieur Valls alors Ministre de l’Intérieur, l’accueil des proches de disparus n’est plus assuré par les services de police et de gendarmerie lorsque la disparition ne présente pas un caractère « inquiétant » (caractère estimé par ces mêmes services...).

 

Les familles se voient trop souvent infliger des réponses inadmissibles lorsqu’elles veulent déclarer une disparition en leur indiquant que la liberté d’aller et venir permet à chaque adulte de disparaître librement. La disparition fait alors l’objet, au mieux, d’une « main courante » (sans intérêt car aucune recherche n’est faite à la suite) sinon, les proches sont invités à se rendre sur les réseaux sociaux pour y faire paraître un avis de recherche ou à se rapprocher d’associations telles que la nôtre.

 

Nous estimons qu’aujourd’hui les familles des 40 à 50.000 personnes qui disparaissent annuellement (momentanément ou définitivement), ne reçoivent pas l’aide et la considération qu’elles attendent des pouvoirs publics, et que tous les moyens ne sont pas mis en œuvre afin de retrouver leurs disparus.

 

Nous avons donc soumis aux pouvoirs publics une liste de 20 propositions pour améliorer le dispositif de recherche des personnes disparues en France et pour aider au maximum les familles.

 

Nous avons été reçus dans plusieurs Ministères, sans résultat pour l’instant, mais nous avançons à petits pas et nous ne désespérons pas de voir aboutir certaines de nos propositions.

 

Si d’une façon ou d’une autre vous voulez nous aider à atteindre notre but, que vous soyez familles, politiques, journalistes ou simples visiteurs vous intéressant à la cause, n’hésitez pas, vous pouvez nous rejoindre par le biais du mail assoweb ou des mails correspondant à nos antennes ou encore par  téléphone. Nous pourrons vous faire parvenir nos propositions. vous pouvons également, les obtenir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

 

Merci.

 

L’équipe A.R.P.D.

 

 

/../../../../uploaded/20-propositions-arpd.pdf

 

 

 

Bonjour à tous, chers visiteurs , chères familles, chers citoyens. 

 

Message que j'ai adressé lors de la signature de la pétition créee par Valérie L , afin de faire évoluer l'Alerte enlèvement. 

 

En tant que Maman , Mamie, Citoyenne mais aussi Présidente Nationale de l'association Aide aux Victimes Assistance et Recherche de Personnes Disparues.
 

J'annonce par ce commentaire que : L'Arpd s'associe à cette pétition et souhaite faire évoluer l'Alerte enlèvement . 

En espérant être écoutés et reçus par Monsieur Le Président de la République Française ainsi que Madame La Ministre de la Justice.


Cordialement.


Pascale Bathany

 

N'hésitez pas à signer cette pétition , voici son lien 

 

 https://www.change.org/p/nbelloubet-elargissons-les-critères-déclenchant-l-alerte-enlèvement/nftexp/ex32/control/46850582?recruiter=46850582&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_content=ex32%

 



Ajouté le 18/11/2017 par Pascale - INFO

Caroline François n'a plus donné signe de vie depuis 4 ans.



Voilà quatre ans que plus personne ne rentre dans le salon de coiffure situé au 68 cours Jean­-Jaurès, dans le centre­-ville de Grenoble.

Aujourd’hui couvert de tags et à l’abandon, il était encore exploité à l’automne 2013 par Caroline François, une femme dynamique alors âgée de 49 ans.

 

Mais, en octobre de cette année-­là, Caroline a disparu sans laisser d’adres­se, comme volatilisée. Aujourd'hui, les policiers grenoblois veulent relancer l'enquête et lancent un appel à témoins pour tenter de retrouver la quinquagénaire, l'hypothèse criminelle étant privilégiée.

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Grenoble en 2016 pour "enlèvement et séquestration".

 

Son frère veut connaître la vérité: "Ma sœur a son caractère, c'est vrai. Elle est indépendante, c'est sûr, mais pas au point de disparaître volontairement pendant des années", a-t-il expliqué au Dauphiné Libéré.

Notre enquête sur cette affaire est à lire ce vendredi 24 novembre dans les éditions iséroises du Dauphiné Libéré (kiosque et éditions numériques)

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/11/24/grenoble-quatre-ans-apres-la-pj-relance-l-enquete-sur-une-disparition-caroline-francois
 

***********************************

Caroline François n'a plus donné signe de vie depuis 4 ans... elle pourrait être dans le Var, l'avez-vous vue ?


Avec son compagnon, ils avaient projeté d’acheter une maison dans le Var. Mais cela fait quatre ans que Caroline François n’a plus donné signe de vie et n’est plus rentrée chez elle, à Grenoble.

Cette enquête très ancienne peut-elle rebondir dans le sud de la France ?

 

La PJ de Grenoble lance un appel à témoins jusque dans notre département, pour tenter de retrouver la trace de Caroline François.
 

Cette femme de 53 ans aujourd’hui, qui tenait son propre salon de coiffure, est-elle venue dans le Var pour concrétiser un projet immobilier ?
 

Depuis quatre ans.
 

La Grenobloise aurait disparu à l’automne 2013. En froid avec sa famille, elle "avait des projets avec son nouveau compagnon", comme le relate le journal Le Dauphiné Libéré.
 

Ses proches avaient pensé qu’elle se trouvait avec lui, jusqu’à ce que son compagnon revienne dans la région, seul, et explique qu’ils avaient rompu.
 

Finalement, la police a été saisie, mais n’a d’abord pas engagé de recherches, vu qu’une personne majeure est libre de tout quitter… Sans en donner la moindre explication.
 

L’a-t-on rencontrée à Hyères ?
 

Pourtant, les circonstances particulières de sa disparition ont poussé à l’ouverture d’une information judiciaire pour enlèvement et séquestration.
 

"Il n’y a pas de certitudes sur une cause criminelle à sa disparition, mais des éléments bizarres ont conduit à la saisie de la police judiciaire", explique une source proche de l’enquête grenobloise.

Le compagnon a bien sûr été auditionné, sans qu’un élément probant apparaisse. Faute de comprendre ce qu’elle est devenue, la PJ espère un rebondissement dans le Var.
 

Plus de quatre ans après sa disparition, l’enquête est "dans l’impasse". Un témoignage de son passage dans le département est-il encore possible.
 

Se souvient-on de son visage ? L’a-t-on rencontrée, en train de prospecter pour trouver une villa qu’elle semblait vouloir acheter, fin 2013 ?
 

Comptes vidés.
 

Au moment de sa disparition, les comptes de Caroline François ont été vidés. Et depuis, plus rien. Rencontré par nos confrères du Dauphiné Libéré, son frère estime que malgré son caractère indépendant, elle n’aurait jamais disparu volontairement pendant des années.
 

Caroline François mesure 1,55 mètre. Elle est de corpulence fine. Signes particuliers : un piercing diamant au niveau du nez et un tatouage au bras droit (divinité bouddhiste).
 

Toute information pouvant aider les enquêteurs de Grenoble peut être communiquée au 04.76.60.41.05.

http://www.varmatin.com/faits-divers/caroline-francois-na-plus-donne-signe-de-vie-depuis-4-ans-elle-pourrait-etre-dans-le-var-lavez-vous-vue-186961



Ajouté le 24/11/2017 par ANNIE - Appel à Témoins

AVIS DE RECHERCHE



Bompas : Appel à témoins après la disparition d'une adolescente de 15 ans.

 

Depuis lundi 20 novembre 2017 ,  la jeune Diane, âgée de 15 ans et demeurant à Bompas, n'est pas réapparue au domicile parental.
 

Les recherches entreprises jusqu'à présent par la gendarmerie, restent vaines. Cette jeune fille avait été déposée par son père devant le collège Jean Rous à Pia où elle est scolarisée en classe de troisième depuis la rentrée 2017. Manifestement, elle n'a pas intégré l'établissement et son téléphone déclenche en dernier lieu ce jour-là sur le secteur du Barcarès.
 

Diane, d'une taille de 1 m 65 à 1 m 70, de type méditerranéen, est mince avec des cheveux longs bruns, yeux marrons, porteuse de lunettes de vue, ayant une petite cicatrice au dessus du menton, des boucles d'oreilles en forme de perles.

Elle est vêtue d'un pantalon bleu et de tennis blanches de marque Nike et peut-être d'un tee-shirt rouge et d'une veste de camouflage, porteuse d'un sac à dos gris. Elle est détentrice de sa carte d'identité portugaise et de deux téléphones portables dont un français.

 

Toute personne en mesure de donner des éléments quels qu'ils soient, est invitée à appeler la gendarmerie de Bompas au 04 68 53 74 60.

http://www.lindependant.fr/2017/11/24/bompas-appel-a-temoins-apres-la-disparition-d-une-jeune-fille-de-15-ans,3073226.php

 



Ajouté le 24/11/2017 par ANNIE - disparition inquiètante Mineurs

 

 

retrouvé sain et sauf

 

Fabio GHIGO SELEMA, adolescent de 15 bientôt 16 ans, a quitté son domicile situé à Garéoult, hier soir vers 18h15.

Il mesure 170 cm pour 61 kg, yeux bleus, cheveux blonds.

Vêtu d'un t-shirt kaki avec le bas blanc, une polaire noire, pantalon noir, bottes montantes noires avec le bord rouge.
Détenteur d'une sacoche noire Adidas en lettres dorées.

Pas de portable, pas d'argent liquide ni CB.

Peut se trouver dans le Var ou les Bouches-du-Rhône.

Si vous pensez pouvoir aider les enquêteurs, contactez le 04.98.05.22.70, brigade de gendarmerie de La Roquebrussanne.



Ajouté le 23/11/2017 par Pascale - disparition inquiètante Mineurs

AVIS DE RECHERCHE



Gironde : Un appel à témoins après la disparition d’un jeune homme.
 

Marc Hamling, 22 ans, a été vu pour la dernière fois à Bordeaux le 22 novembre 2017.

La police lance un appel à témoins.
 

Marc Hamling n’a plus donné signe de vie depuis le mercredi 22 novembre. Le jeune homme, âgé de 22 ans, a été vu pour la dernière fois sur la place de la Victoire à Bordeaux vers 22 h 30, ce jour-là.
 

Ce jeudi, la police lance un appel à témoins.


 

Marc Hamling mesure 1,95 m et de corpulence mince. Il a les cheveux courts noirs et les yeux marrons. Le jour de sa disparition, il portait un blouson marron à capuche, un jean bleu délavé et des baskets marron et bleu marine. 
 

Toute personne susceptible d’avoir des informations peut joindre la police au 05 57 85 73 19 les jours ouvrables ou au 0 800 00 49 38.

http://www.sudouest.fr/2017/11/23/gironde-un-appel-a-temoins-apres-la-disparition-d-un-jeune-homme-3973073-2780.php

 

 



Ajouté le 23/11/2017 par ANNIE - disparition inquiétante Majeurs

1 2 3 4   Page suivante