Disparition de Julia : La peine de 3 ans ferme et le maintien en détention confirmés

La peine de trois ans ferme et le maintien en détention ont été confirmés pour l'homme qui avait reçu chez lui Julia, cette jeune fugueuse de 14 ans disparu durant l'été. Il avait été condamné par le tribunal correctionnel de Nice. L’affaire avait fait la une de l'actualité fin août dernier.

  • Par Anne Le Hars
  • Publié le 17/11/2014 | 14:48, mis à jour le 17/11/2014 | 16:07 

 Le prévenu lors de l'audience de septembre dernier, flouté sur l'image, a été entouré par sa famille lors du procès. Il est reparti avec les menottes aux poignets. © France 3 Côte d'Azur

L'audience de ce lundi avait lieu devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence. La cour d'appel, "contre toute attente, a confirmé la condamnation de 3 ans! Mon client "paye" sûrement le prix d'un certain nombre de préjugés et d'une médiatisation importante de son affaire", a indiqué dans un communiqué Me Sylvain Pont, avocat du prévenu.
 

Selon lui, "les faits reprochés étaient pourtant vivement contestés et contestables notamment en ce qui concerne le prétendu détournement de mineur", a estimé l'avocat pour lequel son client a été "condamné au bénéfice du doute"

.Après avoir fugué de son domicile de Biot, la jeune fille, avait été "accueillie" à Nice par cet homme de 70 ans, père de sept enfants. Elle avait séjourné quatre jours chez lui. Julia avait ensuite été retrouvée errant dans la rue. Elle porta alors plainte pour "séquestration et des attouchements sexuels."


 

 

 

 

 

Avis de recherche de Julia lors de sa disparition. Le visage de la mineure a été flouté puisque la jeune fille a été retrouvée. © DR