Lutter contre les abus sexuels et les images illégales d'enfants en ligne

Le Parlement appelle à davantage d'efforts pour enquêter sur les cas d'abus sexuels d'enfants sur Internet, poursuivre les criminels, protéger les enfants victimes et supprimer les contenus illégaux en ligne, dans une résolution adoptée ce mercredi. La réforme européenne en cours sur la protection des données inclut également des changements afin de mieux protéger les droits des enfants sur Internet, soulignent les députés. Plus de 80% des victimes ont moins de dix ans.


 

Afin de lutter contre l'exploitation sexuelle d'enfants et les images pédopornographiques, une stratégie globale couvrant les enquêtes sur les infractions, les poursuites à l’encontre de leurs auteurs, la protection des enfants qui en sont les victimes et la prévention du phénomène, est nécessaire, affirme le texte. Le Parlement demande les actions suivantes:

 

  • Tout contenu illicite doit être rapidement supprimé et signalé aux services répressifs. Les députés soulignent le rôle du secteur des TIC, des fournisseurs de services internet et des services d'hébergement de sites internet pour assurer la suppression rapide et effective des contenus illicites "à la demande de l'autorité répressive responsable".

 

  • Les services répressifs des États membres et Europol devraient disposer des fonds, des ressources humaines, des pouvoirs d'enquête et des capacités techniques nécessaires pour "enquêter sérieusement et efficacement contre les contrevenants et les poursuivre".

 

  • De nouvelles capacités de haute technologie devraient être développées afin de surmonter les problèmes liés à l'analyse de grandes quantités d'images pédopornographiques, y compris le matériel dissimulé dans la "face cachée du web".