Cagnes-sur-Mer › Le maire du Bar-sur-Loup condamné à de la prison pour "harcèlement moral".

Retour accueil     Le maire du Bar-sur-Loup, Richard Ribéro, a été condamné ce mercredi à 2 mois de prison et 5.000e d'amende pour harcèlement moral. Sur fond de harcèlement sexuel et d'une ambiance pour le moins délétère.

 

Richard Ribéro

Le tribunal correctionnel de Grasse l'a également condamné à verser 7.500e de dommages et intérêts à sa victime et 1.500e de frais de procédure. Le maire du Bar-sur-Loup a d'ores-et-déjà annoncé qu'il ferait appel de cette condamnation.

 

Richard Ribéro, 66 ans, était accusé d'harcèlement moral à l'encontre d'une secrétaire de mairie. Cette dernière avait déposé plainte en janvier 2012.