Alerte enlèvement : un enfant de 4 ans enlevé samedi à Rennes

 

retrouvé sain et sauf

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour

 

Un enfant de quatre ans a été enlevé samedi à Rennes par un homme noir de 25 ans. Le ministère de l'Intérieur invite toute personne susceptible de détenir des informations à appeler le 0800.358.335

 

Rifki, 4 ans à peine, a été enlevé samedi vers 14 heures Place de la Mairie à Rennes (Bretagne)
(ministère de la Justice)

 

Rifki, 4 ans à peine, d'origine comorienne, a été enlevé samedi vers 14 heures, place de la Mairie à Rennes en Bretagne (Ille-et-Vilaine) par un homme vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la jambe gauche. Le ministère de l'Intérieur a lancé ce dimanche à l'aube une alerte enlèvement. Le procureur de la République, qui doit tenir un point presse en fin de matinée a par ailleurs demandé ce dimanche une prolongation de 3 heures supplémentaires de la diffusion de cette alerte, initialement diffusée à 7 heures.

 


Cette alerte précise que le bambin «a la peau noire et les cheveux courts. Il est vêtu d'un pantalon, d'un tee-shirt et d'un blouson, l'ensemble de couleur noire, et chaussé de baskets rouges et blanches. Il a une casquette avec une tête de mort

Et le descriptif de l'alerte de noter un «signe particulier», une «excroissance sur l'oreille droite».

Selon les autorités, le suspect, un certain Ahmed, est également de couleur noire, 25 ans environ, 1m70 , corpulence mince, avec les cheveux en crête, vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la poche arrière et la jambe gauche, et d'un blouson marron à manches courtes.

«Si vous localisez l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous-mêmes», prévient le gouvernement. Appelez immédiatement le 0800.358.335 ou envoyez un courriel à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr

 

Le ravisseur présumé ne connaissait l’enfant que « depuis quelques jours ». Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé, le procureur de la République de Rennes, a donné quelques informations après l’alerte enlèvement qui a été déclenchée ce dimanche matin pour tenter de retrouver la trace de Rifki, un garçonnet d’origine comorienne de quatre ans, enlevé samedi vers 14h, place de la mairie à Rennes (Ille-et-Vilaine).

 

Selon les premiers éléments, l’enfant était avec sa mère et son oncle à Rennes ainsi qu’avec un homme prénommé Ahmed qu’ils avaient rencontré quelques jours plus tôt. « La maman et son enfant ne sont pas établis à Rennes, a indiqué le procureur. Mais, a priori, ils étaient hébergés depuis quelques jours par la même personne qui hébergeait aussi Ahmed », un homme de 25 ans considéré comme le suspect principal de cet enlèvement.

 

« La maman a passé une partie de l’après-midi à chercher elle-même l’enfant, a encore indiqué le magistrat. Ne le trouvant pas, elle a fini par aviser les autorités. C’est la raison pour laquelle l’alerte enlèvement n’a pas été déclenchée immédiatement. »

Une casquette avec une tête de mort

Selon le signalement, le petit Rifki, quatre ans, a « la peau noire, et les cheveux courts. Il est vêtu d’un pantalon, d’un tee-shirt et d’un blouson, l’ensemble de couleur noire et chaussé de baskets rouges et blanches. Il a une casquette avec une tête de mort. Signe particulier : excroissance sur l’oreille droite », d’après le communiqué du ministère de l’Intérieur.

 

Si le ministère de l’Intérieur a déclenché cette alerte, c’est parce qu’elle dispose d’éléments lui permettant de croire que l’enlèvement du jeune garçon est avéré. De fait, le communiqué des autorités précise qu’un suspect est également activement recherché.

 

 
Les autorités ont déclenché ce dimanche le dispositif Alerte Enlèvement après le kidnapping, samedi à Rennes, du petit Rifki, âgé de 4 ans. Il a été retrouvé en début d'après-midi dimanche, en Gironde.

MISE A JOUR, 15H25. Le petit Rifki a été retrouvé sain et sauf, en Gironde, assure Europe 1. Son ravisseur a été interpellé. Selon les informations de «Sud Ouest», l'homme et l'enfant se trouvaient dans un TGV à Libourne.