Trois ados contraintes à la prostitution: dix arrestations.

     par :Nafiisah Peerbaye.    

 

Ils sont soupçonnés d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs contre paiement. Six individus ont été arrêtés par la Brigade des mineurs de l’Est et la Criminal Investigation Division de Flacq, vendredi 28 août. Des arrestations qui surviennent après celles de quatre autres personnes dont un collégien de 16 ans hier. Elles seraient également impliquées dans ce réseau de prostitution.

 

(Photo d’illustration) Dix personnes ont été arrêtées par la CID de Flacq. Elles sont soupçonnées de faire partie d’un réseau de prostitution.

(Photo d’illustration) Dix personnes ont été arrêtées par la CID de Flacq. Elles sont soupçonnées de faire partie d’un réseau de prostitution.

 

Ils sont soupçonnés d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs contre paiement. Six individus ont été arrêtés par la Brigade des mineurs de l’Est et la Criminal Investigation Division de Flacq, vendredi 28 août. Des arrestations qui surviennent après celles de quatre autres personnes dont un collégien de 16 ans hier. Elles seraient également impliquées dans ce réseau de prostitution.
 
C’est une adolescente de 13 ans, issue d’un village du district de Flacq qui a mis la puce à l’oreille de la Brigade des mineurs. Il y a plusieurs jours déjà, elle a déclaré aux enquêteurs que sa mère, âgée de 38 ans, l’a contrainte à avoir des rapports sexuels tarifés. La collégienne a précisé que le concubin de sa mère, un chômeur de 52 ans, et son fils de 16 ans auraient eu des rapports sexuels avec elle.
 
Sa mère, le concubin et le fils de ce dernier ont été embarqués tôt hier matin, de même qu’une jeune femme de 18 ans qui aurait joué les entremetteuses avec d’autres clients. La victime présumée a par ailleurs révélé à la police que ses deux cousines, âgées de 15 ans, ont été forcées à se prostituer.
 
Les trois adolescentes ont été examinées dans le courant de la journée d’hier par le Dr Maxwell Monvoisin, le n° 2 du service médico-légal de la police. Il n’a décelé aucune trace de sévices.
 
En ce qui concerne la jeune femme qui aurait joué les entremetteuses, elle a donné sa version des faits aux enquêteurs aujourd’hui. Elle a nié toutes les allégations portées à son encontre. Selon des recoupements d’information, elle aurait menacé les trois victimes en leur disant qu’elle allait «fer diab lor zot» si elle ne se prostituaient pas. Elle est représentée par l’avocate Me Tisha Shamloll.
 
Quant à la mère, une autre plainte a été déposée contre elle hier. Une femme l’accuse de l’avoir escroquée Rs 74 000. Elle aurait promis à la présumée victime de l’aider à monter un business sans toutefois donner suite aux démarches.