Tentative d'enlèvement d'une écolière : appel à témoins.

Résultat de recherche d'images pour

 

Un appel à témoins a été lancé sur les réseaux sociaux par la gendarmerie de Haute-Garonne et le Parquet de Toulouse. Il est consécutif à une tentative d'enlèvement qui se serait produite, mardi après-midi.

L'hélicoptère de la gendarmerie a été engagé dans les rechercches./Photo DDM, illustration Thierry Bordas

L'hélicoptère de la gendarmerie a été engagé dans les rechercches./Photo DDM, illustration Thierry Bordas

 

Une écolière aurait été abordée par un homme en voiture, mardi, en milieu d'après-midi près de l'école élémentaire de Salles-sur-Garonne dans le Volvestre, au sud de Toulouse.

Les circonstances de ce qui pourrait être une tentative d'enlèvement restaient à préciser hier. Les enquêteurs de la gendarmerie ont diffusé un appel à témoins sur les réseaux sociaux dès mardi soir, soit quelques heures après les faits. Dès lors, les parents d'élèves de cette petite commune ont dit leur crainte qu'un «prédateur» ne s'en prenne à leurs enfants.

Une voiture blanche de petite cylindrée

Dans leur appel à témoins, les gendarmes évoquent «un homme aperçu mardi 4 octobre vers 15 heures à proximité de l'école communale de Salles-sur-Garonne, au volant d'un véhicule de petite cylindrée de couleur blanche». Ils précisent : «le véhicule pourrait avoir l'optique du phare avant droit cassé».

Selon certaines sources, l'homme s'en serait pris à la petite fille, à la sortie de l'école. Il l'aurait enlevée en voiture mais se serait retrouvé dans une impasse où la jeune victime aurait crié de sorte que le ravisseur présumé n'a eu d'autre choix que de la relâcher.

La fillette n'aurait pas subi de violences physiques mais aurait été choquée psychologiquement par ces événements.

Hélicoptère et recherches au sol

Mardi, sitôt l'alerte donnée, les enquêteurs de Carbonne et la brigade des recherches de Muret se sont mis au travail et ont recherché très activement le suspect. L'hélicoptère de la gendarmerie a été sollicité et il a largement balayé le secteur afin d'essayer de repérer le véhicule signalé. Au sol, plusieurs patrouilles se sont également déployées sur le terrain afin de tenter de mettre la main sur le fuyard. En vain.Un représentant du Parquet de Toulouse s'est rendu sur les lieux. C'est d'ailleurs en accord avec le Parquet que l'appel à témoins a été lancé. Il demande à «toute personne ayant vu ce véhicule de petite cylindrée blanche et son conducteur mardi, aux alentours de 15 heures ou même les jours précédents près de l'école communale» à contacter «d'urgence» la gendarmerie de Carbonne au 05 61 87 27 30 ou à composer le 17.

Que voulait le conducteur de cette voiture ? Connaissait-il cette fillette ? S'en est-il pris à elle par hasard ? L'enquête devra le déterminer.