Deux enfants privés de soins retrouvés au milieu d'une quarantaine d'animaux à Lamballe.

Résultat de recherche d'images pour "logo france bleu"   Deux petites filles d'un an et demi et cinq ans ont été découvertes mardi dans un appartement de Lamballe, au milieu d'une quarantaine d'animaux. C'est un drame de la misère : les deux petites filles ont été confiées aux services sociaux du conseil départemental des Côtes-d'Armor.

 

Le logement dans lequel vivaient les deux enfants

Le logement dans lequel vivaient les deux enfants - Gendarmerie des Côtes d'Armor

 

Deux petites filles, un bébé d'un an et demi et une fillette de 5 ans ont été découvertes mardi dans cet appartement de Lamballe, au milieu d'une quarantaine d'animaux, des chats, des chiens et même des rats ! Dans ce logement, il y a les petites, leurs parents, et un ami de la famille qui vient tout juste de se réfugier chez eux avec sa propre ménagerie.

 

"Rien ne laissait imaginer une telle situation" - le maire de Lamballe"

 

 

L'affaire commence en fait lundi : une plainte est déposée par une association de protection des animaux. Dans un appartement du centre ville, des chats, des chiens (une quinzaine au total) vivent au milieu de leurs excréments. Le propriétaire prend alors ses animaux sous le bras et il va donc se faire héberger chez sa famille. Résultat : une quarantaine de bêtes avec les deux enfants dans cet appartement HLM du centre ville. Conditions d’hygiène déplorables, insalubrité. Le maire de Lamballe confirme que rien ne laissait imaginer une telle situation. Pas de plainte des voisins, aucun signalement à l'école.

Deux enquêtes ouvertes

Deux enquêtes sont ouvertes : la première pour privation de soins et d’alimentation envers des mineurs. La seconde pour sévices, actes de cruauté et maltraitance sur des animaux. Le bébé et la petite fille ont été placés en urgence par un juge pour enfants. Elles ont été confiées aux services sociaux du conseil départemental. Le père et la mère, qui ont moins de 30 ans, tout comme l'homme qu'ils ont hébergé comparaîtront devant le tribunal de Saint Brieuc dans les prochaines semaines. Les animaux eux ont été pris en charge par la SPA.