Marguerite LUTTMANN a disparu de Réchicourt-le-Château (57)

Disparue de Réchicourt : La vie sans Marguerite.

Depuis deux mois, Marguerite Luttmann a mystérieusement disparu à Réchicourt-le-Château. Un calvaire pour ses proches. Son époux Hubert et sa fille Élisabeth témoignent.

·   

 

Dans la cuisine de sa maison de Bettborn, Hubert Luttmann a installé partout des souvenirs des temps heureux à Bettborn, dans la cuisine de sa maison, Hubert Luttmann garde vivaces les souvenirs de son épouse Marguerite. Au mur, le calendrier universel installé spécialement pour elle est resté accroché. Une photo est collée sur une composition florale. Elle montre le couple assis à une table de fête. Cette même photo est exposée en grand format au mur.

 

C’était le 6 août 2017 , au restaurant Chez Jean-Louis à Sarrebourg. Ce jour-là, Hubert et Marguerite fêtaient en famille leurs 55 années de mariage. Un sourire aussi discret que tendre s’épanouit sur leurs deux visages. Aujourd’hui, Hubert ne sourit presque plus. Malgré ses tentatives pour le dissimuler, les larmes envahissent souvent ses yeux.
 

Depuis le 23 septembre, Marguerite a mystérieusement disparu à Réchicourt-le-Château, dans la forêt entre l’étang et le canal de la Marne-au-Rhin. Le couple aimait s’y retrouver, pour profiter du calme bucolique du cadre.
 

Ce jour-là, Hubert se trouvait sur la berge de l’étang, devant les barques amarrées. Comme à son habitude, Marguerite était près de la voiture, à écouter de la musique. Lorsqu’il s’est retourné, elle n’était plus là. Atteinte d’un début de maladie d’Alzheimer, elle s’est sans doute éloignée puis perdue. D’importants moyens de secours ont été déployés. Les recherches se sont poursuivies durant des semaines. Toutes les pistes ont été explorées par les gendarmes. Sans résultat.

Remerciements pour le dévouement.

«  La maladie a causé la perte de maman , explique Élisabeth Sinteff, l’une des deux enfants de Marguerite et Hubert. On se dit maintenant qu’elle devait quand même être bien malade. On était dans le déni. Cette disparition est difficile à accepter.  » La famille Luttmann est soudée. Ses membres se retrouvent souvent pour se réconforter. Elle est aussi très connue : les témoignages de sympathie sont aujourd’hui encore très nombreux.

«  Nous remercions toutes les personnes qui ont contribué aux recherches : gendarmes, membres de la famille, bénévoles… , poursuit Élisabeth. Il y a eu un réel élan de solidarité autour de nous. Tous les appels, messages ou poignées de main nous ont aussi beaucoup touchés.  »

L’absence de Marguerite reste une plaie béante pour ses proches. «  Je me pose souvent une grande question : que lui est-il arrivé ? se demande Hubert. Personne ne peut répondre. Personne ne sait où elle est…  » Son regard s’embue à nouveau. Dans le même temps, sur la photo, les sourires continuent de faire face au visiteur.

 

*************************************************

APPEL A TEMOINS

 

Marguerite Luttmann a disparu depuis le 23 septembre.

 

Le samedi 23 septembre 2017 , Marguerite Luttmann, souffrant d’un début de maladie d’Alzheimer, disparaissait près d’un étang de Réchicourt-le-Château, petite commune située à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Sarrebourg.
 

Depuis, malgré les nombreuses pistes explorées par les gendarmes dans de nombreuses directions, aucun indice ne permet d’expliquer cette disparition. Laissée seule quelques minutes près de la voiture de son mari, parti au bord de l’eau, la septuagénaire de Bettborn a vraisemblablement traversé la forêt jusqu’au bord du canal de la Marne au Rhin, où les chiens de recherche ont perdu sa trace, à 500 mètres de là.

 

Depuis, d’importants moyens ont été déployés pour la retrouver.

 

Le canal de la Marne au Rhin a été sondé plusieurs fois, avec sonar et plongeurs. Des chiens de recherche ont également été déployés, ainsi qu’un hélicoptère et un drone. Les passagers des bateaux et voitures fréquentant les lieux, canal et routes, ont aussi été questionnés.

 

Tout cela sans résultat : les enquêteurs ne disposent d’aucune piste sérieuse. Marguerite Luttmann reste introuvable.
 

Toute personne disposant du moindre élément susceptible d’aider les recherches est priée de contacter le 17.

 

**************************************

 

Marguerite Luttmann, disparue depuis samedi près de l’étang de Réchicourt-le-Château

 

 

La septuagénaire a disparu samedi, près de Réchicourt-le- Château. Toute personne ayant des informations est priée d’appeler la gendarmerie au 17. 

 

Depuis samedi, l’inquiétude grandit suite à la disparition de Marguerite Luttmann, aux abords de l’étang de Réchicourt-le-Château. En effet, d’importants moyens de recherches ont été engagés durant tout le week-end pour tenter de retrouver la trace de cette septuagénaire, souffrant de la maladie d’Alzheimer, qui a échappé quelques minutes à la surveillance de son mari lors d’une balade. Il était aux alentours de 15 h samedi.

Rapidement prévenue, la brigade de gendarmerie de Sarrebourg, avec une vingtaine d’hommes, un hélicoptère, des membres de la famille, des habitants des villages alentours, ont fouillé les environs de l’étang, les bois, très denses, jusqu’à 2 h du matin. Sans succès.

 

Dimanche matin, des plongeurs ont sondé l’étang, sans résultat. Une vingtaine de gendarmes et une cinquantaine de bénévoles, dont des membres de la famille et d’autres de l’AAPPMA, qui connaissent très bien les lieux, ont également repris les recherches dans les bois, autour de l’étang toute la journée. Trois chiens cynophiles des brigades de sapeurs-pompiers de Morhange et Creutzwald ont été appelés en renfort dans l’après-midi.
 

Pour l’heure, les recherches n’ont toujours rien donné.

 

Toute personne ayant aperçu une femme désorientée sur le secteur de Réchicourt-le-Château, Moussey et Bataville, ou disposant du moindre élément pour permettre de retrouver Marguerite Luttmann, est priée de contacter le 17.

 

Les recherches se poursuivront demain avec un chien cynophile.



Ajouté le 06/12/2017 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs