Les proxénètes exploitaient une fugueuse de 14 ans

 

 

Malheureusement bien plus fréquent que nous pouvons le croire ........................... Nous avons déja tiré la sonnette d'alarme !!!! 

 

******************************

 

Les proxénètes exploitaient une fugueuse de 14 ans

 

JULIEN CONSTANT|06 novembre 2017, 12h09|MAJ : 06 novembre 2017, 12h48|

 

 

La victime a été retrouvée par les policiers de la brigade des réseaux ferrés à la gare de l’Est. (Illustration). LP/Olivier Boitet

 

Elle a été violée et frappée à plusieurs reprises et inscrite sur un site Internet dédié à la prostitution.

                                                               

Deux hommes, âgés de 19 et 21 ans, ont été mis en examen pour viol, séquestration et proxénétisme aggravés, la semaine dernière à Pontoise (Val-d’Oise), avant d’être écroué. La justice leur reproche d’avoir violé une jeune fugueuse de 14 ans avant de la prostituer, via Internet, durant une semaine dans une série d’hôtels de la région parisienne.

 

Cette sordide histoire commence samedi 28 octobre. Il est 2h30 du matin lorsqu’une adolescente de Nancy (Meurthe-et-Moselle) téléphone au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Elle explique qu’une de ses amies vient de prendre contact avec elle sur le réseau social Snapchat. « Elle lui a laissé un appel au secours expliquant qu’elle était séquestrée à l’hôtel Première Classe de Conflans », raconte une source proche de l’affaire. Les forces de l’ordre appellent la mère de l’adolescente résidant à Nancy, qui confirme que sa fille a disparu depuis plusieurs jours mais qu’elle n’avait pas jugé utile de prévenir la police. L’amie de Snapchat rappelle et précise qu’un inconnu vient de lui envoyer un message menaçant, en lui reprochant d’avoir appelé les secours.

 

Les fonctionnaires tracent le portable du jeune homme âgé de 21 ans et voient qu’il circule dans le Val-d’Oise, puis à Paris. Il téléphone chez ses parents à Jouy-le-Moutier. Finalement, le suspect, déjà connu des services de police, se rend au commissariat pour s’expliquer. « Il affirme qu’il vient de déposer la jeune fille à la gare de l’Est et qu’il est totalement étranger à cette affaire », ajoute la même source.

 

Des passes dans des hôtels de la région parisienne

 

La jeune victime est retrouvée par les policiers de la brigade des réseaux ferrés à la gare de l’Est. Elle raconte qu’elle était en contact avec ce jeune homme et qu’elle est arrivée à Paris sept jours plus tôt. L’individu l’a mise en relation avec un de ses amis, âgé de 19 ans, censé aider la victime à gagner de l’argent. Ce dernier l’a violée et frappée à plusieurs reprises avant de l’inscrire sur un site Internet dédié à la prostitution.

Puis, il lui a fait faire des passes dans plusieurs hôtels de la région parisienne en prélevant une commission sur ses gains. « L’adolescente confie qu’elle était d’accord pour se prostituer et gagner de l’argent, précise une autre source. Mais durant cette nuit du 28 octobre, elle a décidé d’alerter son amie, ne supportant plus le traitement que lui faisait subir son souteneur. »

 

La suite de l’enquête a été confiée aux enquêteurs de la police judiciaire de Versailles. Ils ont interpellé le second souteneur. Les deux hommes ont nié les accusations portées contre eux par la jeune fille. Plusieurs témoignages recueillis dans l’entourage d’un des deux suspects laissent à penser que d’autres prostituées majeures ou mineures travaillaient pour eux.



Ajouté le 06/11/2017 par Pascale - INFO