Célia Orsaz 18 ans et son père Christophe retrouvés décédes

 

 

retrouvés décédés

 

L'équipe ARPD présente ses sincères condoléances à  Sandra la maman de Célia et à toute la famille.

*****************************************

 

Publié le 12/06/2018 à 10:44, Mis à jour le 12/06/2018 à 12:15

Disparus de l'Ariège : les corps du père et de sa fille retrouvés, un suspect aurait avoué

 

Célia et son père Christophe Orsaz./ Photo DDM archives

 

 

Les corps de Christophe Orsaz et de sa fille Célia, disparus en Ariège , le 30 novembre 2017, ont été retrouvés ce mardi matin dans l'Aude. Selon nos informations, une des quatre personnes en garde à vue, un homme, aurait avoué les deux meurtres. Le corps du père se trouvait dans la fosse septique d'une maison abandonnée dans un hameau de la forêt de Picaussel aux confins de l'Aude et de l'Ariège.

 

Ces gardes à vue avaient été prolongées jusqu'à mercredi matin. Les quatre suspects, trois hommes et une femme, dont une infirmière de 57 ans et son ex-compagnon qui aurait reconnu le meurtre (un mécanicien de 47 ans), l'ex-mari de l'infirmière et un ami du mécanicien.

 

L'homme aurait été attendu par plusieurs personnes munies de barre de fer

 

Selon les informations recueillies par La Dépêche du Midi, Christophe Orsaz, jardinier paysagiste de 46 ans, s'était présenté le 30 novembre 2017 à un rendez-vous professionnel avec un potentiel client. Accompagné de sa fille de 18 ans qu'il devait emmener ensuite à la gare de Pamiers, l'homme aurait été attendu par plusieurs personnes munies de barre de fer. Christophe Orsaz aurait alors été battu à mort et son corps jeté une fosse septique abandonnée.

 

Sa fille, Célia, a, elle, été extraite de la voiture et abattu d'un coup de fusil de chasse. Son corps n'a pas encore été retrouvé.

 

Les mobiles du meurtre sont encore flous. Christophe Orsaz avait eu, de source proche de l'enquête, une relation tumultueuse dans le passé avec l'infirmière qui fréquentait régulièrement de sites de rencontres coquins. Cette dernière qui n'aurait pas supporté leur séparation aurait manipulé un petit groupe d'homme pour mener une expédition punitive.

 

 

 

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Disparition d'un père et sa fille en Ariège : quatre personnes en garde à vue.

 

 

 

Sept mois après la mystérieuse disparition d'un père et de sa fille à Mirepoix en Ariège, quatre personnes ont été placées en garde à vue ce lundi matin par la gendarmerie. Selon les premières informations, une femme de 57 ans et un homme de 48 ans, qui ont été amants, feraient partie des suspects interpellés.
 

Christophe Orsaz, 46 ans, et sa fille Célia, 18 ans, ont disparu le 30 novembre 2017. Le père amenait sa fille à la gare de Pamiers pour prendre un train pour Toulouse. Leur voiture, une Renault Kangoo, avait été retrouvée carbonisée par un chasseur en bordure d'un chemin sur la commune de Puivert. Aucune trace, ni aucun corps n'ont, depuis, été retrouvés.

 

Une trentaine de gendarmes avaient ratissé, sans succès, le plateau de Sault dans l'Aude et la forêt de Picaussel, des secteurs très boisés et pentus. Mais les chutes de neige, tombées le 30 novembre 2017, avaient perturbé les recherches.

Le parquet de Foix avait lancé un appel à témoins et ouvert une information judiciaire pour disparitions inquiétantes de personnes majeures. Piste criminelle ou disparition volontaire, "le mystère reste entier" confiait un enquêteur l'hiver dernier.

 

"Des gens normaux"

 

"Le père et sa fille n'avaient rien à fuir", indiquait l'enquêteur, c'étaient des gens normaux". Christophe Orsaz s'était installé à Mirepoix peu avant sa disparition. Il s'était installé comme autoentrepreneur et proposait ses services notamment dans les espaces verts. Le divorce avec sa femme était "consommé". Leur fille, Célia, avait obtenu son bac sciences et technologies du management de la gestion en juin 2017 à Gray en Haute-Saône. Elle vivait à Toulouse au moment de sa disparition.

 

Le cri du coeur de la maman

 

En janvier dernier, la maman de Célia, Sandra, qui ne vit pas dans le Sud-Ouest, avait lancé un appel à sa fille dans la Dépêche du Midi : "Nous voulons juste un signe de vie, tant pis si elle ne veut pas rentrer, mais qu'elle nous dise que tout va bien. Pour que l'on soit rassuré". Cette maman vivement inquiète ne s'expliquait pas cette disparition.
 

Les quatre gardes à vue en cours depuis ce matin vont peut-être enfin lui apporter un début d'explications.

 

******************************************************************

 

Célia toujours introuvable : Sa maman espère un signe de vie.


 

Depuis son domicile à Chargey-lès-Gray (70), Sandra espère un signe de vie de sa fille, Célia, disparue le 30 novembre dans l’Ariège. Elle n’exclut aucune piste, mais confie que l’hypothèse d’une disparition volontaire a été sa première pensée.

Sandra, la maman de Célia - l’adolescente de 18 ans portée disparue avec son père depuis le 30 novembre - a décidé de sortir de sa réserve.

 

Depuis son domicile à Chargey-lès-Gray (Haute-Saône) et malgré les 750 km qui la séparent du terrain, la maman de 45 ans suit de très près l’enquête sur la disparition de sa fille. « Je me protégeais un peu des médias dans un premier temps, pour ne pas compromettre l’enquête, par peur aussi de ce qui pouvait être dit. Mais cela fait maintenant deux mois, et Célia reste introuvable. Alors je me dis qu’il ne faut plus se mettre de barrière, s’il y a la moindre chance de reprendre contact. Ça aide à se sentir moins impuissante. »

La voiture découverte incendiée.

 

Célia a vécu quelque temps en Haute-Saône, où sa maman, originaire de l’Isère, s’est installée. La jeune femme a notamment passé son bac au lycée Cournot, à Gray. Après sa terminale, Célia avait choisi de se rapprocher de son père, Christophe Orsaz, qui vit dans l’Ariège. Le 30 novembre, ils ont été aperçus à bord d’une voiture dans le secteur de Lavelanet (Ariège). Voiture qui a été découverte incendiée dans l’Aude tout près d’une forêt. Une information judiciaire pour disparition inquiétante de personnes majeures a été ouverte mais l’enquête, pour l’heure, ne privilégie aucune piste.
 

« Je n’exclus aucune hypothèse, mais celle d’une disparition volontaire a été ma pensée première », confie Sandra, qui s’est séparée du père de Célia il y a « une bonne dizaine d’années, après 17 ans de vie commune ».

« Sans être mauvaise, ma relation avec Célia a été un peu ternie par sa décision de partir à Toulouse. Initialement, elle devait poursuivre ses études à Besançon, nous avions mis des choses en place dans cet objectif. Et un jour, en rentrant de vacances, elle m’a annoncé son intention de se rapprocher de son père, avec qui elle avait repris contact. »

Sandra n’a pas la moindre idée de ce qui a pu se passer ce 30 novembre. « Tout avait l’air normal. Célia avait passé quelques jours chez son père et devait retrouver son petit copain à Toulouse. Lui aussi est abasourdi : leurs échanges étaient parfaitement normaux, rien ne laissait présager cela. Célia avait bien confirmé qu’elle avait son billet de train. »

 

Sandra espère désormais un signe de vie de la part de sa fille : « Même si elle n’a pas envie de revenir à mon domicile, qu’elle nous dise au moins où elle est, et si elle va bien. »

Laurie MARSOT

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2018/01/27/disparition-de-celia-la-maman-sort-de-son-silence

**********************************************

Célia et son père ont disparu : La mère lance un appel.




TWITTER arpd_fr

https://twitter.com/arpd_fr/status/938152402011803649/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.lejsl.com%2Ffaits-divers%2F2018%2F01%2F25%2Fcelia-et-son-pere-ont-disparu-la-mere-lance-un-appel


Accident, enlèvement ou disparition volontaire ? Un père et sa fille, originaires de la région de Gray en Haute-Saône, ont disparu depuis près de deux mois en Ariège. La mère de Célia demande "juste un signe de vie".


Accident, enlèvement ou disparition volontaire ? Un père et sa fille, originaires de la région de Gray en Haute-Saône, ont disparu depuis le 30 novembre 2017 en Ariège. Leur voiture a été retrouvée brûlée.

"Tant pis si elle ne veut pas rentrer"

Quasiment deux mois après, Célia Orsaz, 18 ans, et son père Christophe, 46 ans, demeurent introuvables.
 

Sans nouvelle de sa fille, sa mère Sandra a lancé un appel dans les colonnes de La Dépêche : "Nous voulons juste un signe de vie, tant pis si elle ne veut pas rentrer, mais qu’elle nous dise que tout va bien. Pour que l’on soit rassuré".
 

Et d'ajouter : "C’est une épreuve vraiment très dure. Je ne comprends pas, je ne peux pas expliquer cette situation car je n’ai moi-même aucun élément de compréhension. Au vu des kilomètres qui me séparent de l’Ariège, c’est encore plus difficile. Je me sens abandonnée".
 

L'affaire comporte de nombreuses zones d'ombre..

La voiture incendiée.

Après son bac obtenu cet été, Célia était partie suivre ses études à Toulouse. Son père, lui, s'était installé il y a peu à Mirepoix, dans l’Ariège. Le 30 novembre, ils ont été aperçus tous les deux à bord d’une voiture, une Renault Kangoo de couleur blanche immatriculé AG-498-BS, dans le secteur de Lavelanet, en Ariège. Le véhicule a ensuite été découvert incendié dans l’Aude tout près d’une forêt.
 

"On ne sait pas si c'est un accident, un enlèvement ou une disparition volontaire... on est démunis" confiait début décembre à France 3 la soeur de Christophe Orsaz.
 

La procureur de Foix, Karine Brouisset, a ouvert une enquête pour disparition inquiétante. Aucune piste n'est privilégiée. Un appel à témoin national a été lancé pour tenter d’en savoir plus.

Un juge d’instruction a été nommé sur cette affaire.
 

Au moment de sa disparition, Christophe Orsaz était vêtu d’un pantalon de travail orange à bandes grises et d’une veste polaire bleue. Sa fille Célia portait un blouson noir, une écharpe beige, un jean bleu clair et des bottines foncées.

Toute personne susceptible d’apporter des éléments d’enquête est priée de composer le 05 34 09 09 23.

 

http://www.lejsl.com/faits-divers/2018/01/25/celia-et-son-pere-ont-disparu-la-mere-lance-un-appel

***********************************************

AVIS DE RECHERCHE


Disparition inquiétante d'un père et sa fille : « Célia, donne-nous un signe de vie »



Sans nouvelle de sa fille, disparue depuis le 30 novembre 2017 avec son père ariégeois

Sandra lance un appel plein d’espoir pour retrouver Célia, 18 ans, étudiante à Toulouse.


« Nous voulons juste un signe de vie, tant pis si elle ne veut pas rentrer, mais qu’elle nous dise que tout va bien. pour que l’on soit rassuré. »
 

En effet, pour cette mère qui vit à plus de 800 km de l’Ariège, la situation est incompréhensible. « C’est une épreuve vraiment très dure. Je ne comprends pas, je ne peux pas expliquer cette situation car je n’ai moi-même aucun élément de compréhension. » Éloignée, Sandra a du mal à suivre l’évolution de la situation.
 

« Au vu des kilomètres qui me séparent de l’Ariège, c’est encore plus difficile. Je me sens abandonnée de tout. »
 

« Stress et angoisse »
 

Depuis la disparition de sa fille et de son père, Christophe, Sandra ne cesse de relayer des appels à témoins sur les réseaux sociaux. « Une attente de stress et d’angoisse ». Espérant que quelqu’un les a vus. Mais malheureusement, rien. Du côté de l’enquête, les investigations suivent leurs cours. Mais les zones d’ombre sont multiples.
 

Pour rappel, en octobre dernier, une trentaine de gendarmes ont concentré leurs recherches dans la forêt de Picaussel, sur le plateau de Sault, dans l’Aude. Quelques jours auparavant, un chasseur y a découvert la voiture carbonisée du père, âgé de 46 ans et résidant à Mirepoix.
 

Le mystère s’est alors épaissi autour de la disparition de Célia et de Christophe Orsaz. À ce moment-là, les enquêteurs ont privilégié l’hypothèse selon laquelle ces deux-là auraient quitté leur véhicule, à pied, en direction de la forêt.


Le mystère reste entier .
 

Ils ont reçu le renfort d’un chien qui marqué le passage de Christophe et de sa fille sur un chemin avant de perdre sa piste. Il faut dire que les fortes chutes de neige survenues durant le mois de novembre, ont compliqué considérablement la tâche des enquêteurs.
 

Deux jours plus tard, le procureur de la République de Foix, Karline Bouisset, a fait savoir qu’elle a ouvert une information judiciaire pour disparition inquiétante de personnes majeures. La section de recherches de Toulouse poursuit donc désormais les investigations pour tenter de retrouver Célia et Christophe Orsaz.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/25/2728946-disparition-inquietante-pere-fille-celia-donne-signe-vie.html


****************************************************


AVIS DE RECHERCHE

Un mois après la disparition d'un père et de sa fille en Ariège, les enquêteurs n'ont “aucune piste”


 

Selon le parquet de Foix, malgré le travail acharné des gendarmes sur cette enquête, il n'existe toujours aucune piste sur la disparition d'une étudiante et de son père le 30 novembre 2017.

C'est le mystère le plus total. Plus d'un mois après la disparition brutale de Christophe Orsaz, 46 ans, et de sa fille Célia, 18 ans, près de Mirepoix en Ariège, les enquêteurs ne disposent d'aucun élément permettant de creuser une piste plus qu'une autre.

"Nous n'avons aucune piste concrète, reconnaît Karline Bouisset, procureur de la République à Foix. Ni sur la thèse d'une disparition volontaire, ni sur celle d'une intervention extérieure. C'est extrêmement frustrant". 

Le père et la jeune fille, étudiante à Toulouse, ont disparu dans l'après-midi du 30 novembre. Le seul élément à la disposition des enquêteurs est la carcasse de leur voiture, retrouvée incendiée dans le département voisin de l'Aude.

Depuis, aucun des éléments traités par les gendarmes de la section de recherches de Toulouse, saisis de l'enquête, n'a permis de remonter la moindre piste. Ou d'en refermer une.

Le parquet de Foix avait ouvert une information judiciaire pour rechercher les causes de la disparition du père et de sa fille. Depuis, selon Karline Bouisset, les gendarmes "travaillent sans relâche".

Dans les premiers jours, des recherches avaient été effectuées sur le terrain, notamment à proximité de la voiture retrouvée incendiée. Hélicoptère, maîtres-chiens, gendarmes à pied. D'importants moyens avaient été mobilisés, en vain. 

Depuis, l'enquête s'est intéressée aux proches des disparus, à la téléphonie, aux renseignements de proximité. Sans résultat pour le moment. Le mystère s'épaissit.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/mois-apres-disparition-pere-sa-fille-ariege-enqueteurs-n-ont-aucune-piste-1395711.html

********************************************************


AVIS DE RECHERCHE


Un père et sa fille disparus en Ariège : Ouverture d'une information judiciaire.

Plus d'une semaine après la disparition d'un homme de 46 ans et de sa fille de 18 ans, le parquet de Foix a annoncé ce vendredi l'ouverture d'une information judiciaire pour recherches des causes de la disparition.

On est toujours sans nouvelles de Christophe Orsaz, 46 ans, et sa fille Célia, 18 ans, plus d'une semaine après leur disparition : la procureure de la République à Foix, Karline Bouisset a donc décidé ce vendredi de l'ouverture d'une information judiciaire pour rechercher les causes de la disparition.

Depuis le jeudi 30 novembre en fin d'après-midi, l'homme et sa fille se sont littéralement "volatilisés" à Mirepoix, selon les termes même de la procureure de Foix. Les gendarmes ont retrouvés leur voiture, incendiée, dans le département voisin de l'Aude,ce qui a ajouté au caractère inquiétant de cette disparition. Depuis, aucune nouvelle. 

De nombreuses recherches ont été menées dans le secteur, en Ariège et dans l'Aude. En vain. L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de la Haute-Garonne qui a compétence sur le territoire de toute la région Occitanie. 

L'ouverture d'une information judiciaire permettra la nomination d'un juge d'instruction qui aura alors tout pouvoir de perquisitions ou d'écoutes téléphoniques pour mener l'enquête.

Enlèvements, disparitions volontaires, accident... Tous les pistes sont pour le moment explorées, sans qu'aucune ne soit privilégiée.


toute personne disposant d’informations utiles à téléphoner au 05 34 09 09 23.

Si vous avez la moindre information , veuillez contacter la gendarmerie de mirepoix au 05 61 68 10 17


https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/pere-sa-fille-disparus-ariege-ouverture-information-judiciaire-1381135.html

*************************************************

AVIS DE RECHERCHE



Ariège : Les recherches continuent pour retrouver le père et sa fille disparus.

Depuis le 30 novembre 2017 , les gendarmes ne négligent aucune piste mais pour l'instant ils n'ont pas d'élément nouveau pour retrouver la piste de Christophe Orsaz et de sa fille Célia.

Les recherches se poursuivent dans la forêt de Picaussel. Des recherches rendues compliquées par la neige et par la topographie de cette zone accidentée située à la frontière entre l'Ariège et l'Aude.


Christophe Orsaz, 46 ans, domicilié à Mirepoix en Ariège et sa fille Célia, 18 ans, étudiante à Toulouse ont disparu depuis fin novembre. 

Le véhicule dans lequel ils ont été aperçus jeudi dernier à Lavelanet a été retrouvé incendié le soir même sur un chemin forestier.

Un appel à témoins national a été lancé.

La dernière fois qu'ils ont été localisés , ils circulaient à bord d'une Renault Kangoo de couleur blanche dans le secteur de Lavelanet.

Ce véhicule a été retrouvé incendié dans une forêt près de Puivert, à une centaine de kilomètres de Lavelanet.

Le parquet de Foix a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et l’a confiée aux gendarmes de la Section de recherches de Toulouse.

D’importants moyens, y compris aériens, ont déjà été déployés pour retrouver les deux disparus.

En vain pour l’instant.


Un appel à témoins a été lancé, relayé par les proches sur les réseaux sociaux. 

Au moment de sa disparition, Christophe Orsaz était vêtu d’un pantalon de travail orange à bandes grises et d’une veste polaire bleue. Sa fille Célia portait un blouson noir, une écharpe beige, un jean bleu clair et des bottines foncées.

Karline Bouisset, la Procureure de Foix invite toute personne disposant d’informations utiles à téléphoner au 05 34 09 09 23.

Regardez l'interview de Valérie Orsaz, la soeur du disparu :


https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege-recherches-continuent-retrouver-pere-sa-fille-disparus-1380423.html

*************************************************

AVIS DE RECHERCHE




Ariège: Un père et sa fille se sont volatilisés, leur voiture retrouvée incendiée.

 

APPEL A TEMOINS Une jeune Ariégeoise de 18 ans et son père se sont volatilisés depuis cinq jours en Ariège.

Leur voiture a été retrouvée incendiée dans l'Aude. Un appel à témoins est lancé...

 

Célia Orsaz, 18 ans, et sont père Christophe, 46 ans, n’ont plus donné signe de vie depuis le jeudi 30 novembre 2017 .

« Ils ont été vus pour la dernière fois sur le secteur de Lavelanet [en Ariège], à 16h36, à bord d’un véhicule Renault Kangoo de couleur blanche immatriculé AG-498-BS », a précisé ce mardi Karline Bouisset, la procureure de la République de Foix.

 

La voiture retrouvée dans l’Aude.
 

La magistrate, qui n’écarte aucune piste à ce stade, indique aussi que leur véhicule a été retrouvé incendié le soir même dans l’Aude, aux abords d’une forêt située près de Puivert, à une centaine de kilomètres de Lavelanet.
 

Le parquet de Foix a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et l’a confiée aux gendarmes de la Section de recherches de Toulouse.


D’importants moyens, y compris aériens, ont déjà été déployés pour retrouver les deux disparus. En vain pour l’instant. D’où l’appel à témoins qui vient d’être lancé, relayant celui déjà posté sur Twitter par les proches.
 

Au moment de sa disparition, Christophe Orsaz était vêtu d’un pantalon de travail orange à bandes grises et d’une veste polaire bleue. Sa fille Célia portait un blouson noir, une écharpe beige, un jean bleu clair et des bottines foncées.
 

Karline Bouisset invite toute personne disposant d’informations utiles à téléphoner au 05 34 09 09 23.

Si vous avez la moindre information , veuillez contacter la gendarmerie de mirepoix au 05 61 68 10 17 


http://www.20minutes.fr/faits_divers/2182135-20171205-ariege-pere-fille-plus-donne-signe-vie-depuis-cinq-jours?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&xtref=facebook.com#link_time=1512492262



Ajouté le 12/06/2018 par ANNIE - disparition inquiétante Majeurs