Michel Simon 84 ans disparu à la Rochette (73) le 2 janvier 2014

 

 

RAPPEL

APPEL A TEMOINS

 

Michel Simon 84 ans

Disparu à la Rochette (73) le 2 janvier 2014

 

Depuis le jeudi 2 janvier 2014 , en fin d’après-midi, Michel Simon, 84 ans, demeure introuvable.
 

Habitant au hameau Les Barruettes au Bourget-en-Huile, il était devenu locataire il y a deux mois d’un appartement au foyer-logement Les Chamois, une structure communale gérée par le CCAS (centre communal d’action sociale) de La Rochette.

Comme tout résident d'un foyer-logement, Michel Simon avait l’habitude de sortir et de se promener librement. Mais jeudi vers 20 h 30, il n’avait pas rejoint son domicile rochettois.

La directrice du CCAS a alors signalé son absence à la gendarmerie qui a engagé des recherches avec un maître-chien jusqu’à deux heures du matin.

Corroborant des témoignages, la piste de Michel Simon a été localisée pour la dernière fois sur la commune d’Étable, à la bifurcation entre la route départementale 23 conduisant à La Table et le chemin communal 201 desservant les hameaux du Defay, du Faud et de la Provenchère.



Ce Vendredi 3 janvier 2014 , accompagnés par six chiens, gendarmes et pompiers ont quadrillé l’ensemble des chemins que Michel Simon aurait pu emprunter pour se rendre de La Rochette au Bourget-en-Huile. Parallèlement, des bénévoles ont fait des recherches dans différentes zones, dont celle du Garapon. Ils ont notamment arpenté les gorges du Gelon depuis le pont de la Provenchère, jusqu’au hameau de La Martinette.

Ce samedi, sept gendarmes dont quatre du groupe montagne et trois de la brigade rochettoise, ont exploré les secteurs les plus escarpés pour accéder au Gelon.

Malgré le dispositif déployé depuis jeudi soir, Michel Simon, qui connaissait bien les lieux, n’a toujours pas été retrouvé. Les recherches se poursuivent ce dimanche.

Pour tout témoignage, appeler la gendarmerie de La Rochette au 04 79 25 50 17

http://www.ledauphine.com/faits-divers/2014/01/04/michel-simon-demeure-introuvable



Ajouté le 13/01/2018 par Corinne - disparition inquiétante Majeurs