Georgette Bonnet disparue à Lumbin (38)

RAPPEL

APPEL A TÉMOINS

 

Georgette BONNET 79 ans.

Disparue à Lumbin (38) le 9 septembre 2016.

 

Vive inquiétude sur le sort d’une octogénaire disparue en montagne

 

La gendarmerie a mené en vain hier une importante opération de recherches pour tenter de localiser une octogénaire disparue en montagne dans le secteur de Pré Rond, situé sur la commune de la Chapelle-du-Bard. Il y a quelques jours, les gendarmes locaux ont été informés du fait qu’une voiture se trouvait depuis plusieurs semaines sur le parking de Pré-Rond, qui constitue un départ habituel de randonnée sur le versant nord de la petite station de Super Collet.

 

Les vérifications ont permis d’identifier le véhicule comme étant celui de Georgette Bonnet, domiciliée à Lumbin. Et une rapide enquête a permis aux gendarmes d’établir que cette vieille dame vivant seule n’avait pas été vue depuis plusieurs semaines par ses voisins.

 

N’étant pas en contact régulier avec les membres de sa famille, ces derniers n’ont eu connaissance de son absence. En effectuant une réquisition urgente à l’opérateur téléphonique auprès duquel l’octogénaire avait souscrit un abonnement, les gendarmes ont appris que le dernier appel passé par Georgette Bonnet datait du 9 septembre.

 

Équipe cynophile et hélicoptère

 

En outre, l’enquête de voisinage menée par les gendarmes de la compagnie de Meylan leur a appris que l’octogénaire se rendait régulièrement à cette saison dans le secteur de Pré-Rond pour cueillir des myrtilles.

 

Le 28 septembre, les enquêteurs engagèrent sur le terrain une équipe cynophile pour tenter de retrouver la trace de la vieille dame, mais en vain, un laps de temps trop important s’étant probablement écoulé depuis la disparition.

 

Hier, des unités de la compagnie de Meylan, le groupe montagne du groupement de l’Isère et le Peloton de gendarmerie de haute montagne ont été mobilisés pour mener des recherches terrestres. Une reconnaissance aérienne a également été effectuée par un équipage de la Sécurité civile, sans résultat.

 

Les personnes susceptibles de fournir des renseignements à la gendarmerie sur cette disparition peuvent contacter : la brigade de Pontcharra au 04 76 97 60 74.



Ajouté le 03/02/2018 par Corinne - Appel à Témoins