SOS personnes disparues : Comment travailler ensemble ?

Dimanche en politique Rhône-Alpes : SOS personnes disparues, comment travailler ensemble ?


 

En France, en moyenne, une disparition sur 4 reste non élucidée et est classée inquiétante. Dimanche en politique s'interroge sur la manière dont sont gérées ces enquêtes et la place réservée à la famille des disparus dans la procédure.

En France, plus de 40 000 personnes disparaissent chaque année. Plus de 30 000 sont retrouvées. Il reste donc environ 10 000 disparitions non élucidées classées inquiétantes (chiffres 2015 - ministère de l'intérieur).

Dimanche en politique pose la question de la prise en charge de ce genre d'enquêtes et s'interroge sur la relation complexe qu'il existe entre les enquêteurs, la justice et les familles.

L'office central pour la répression des violences aux personnes a créé en 2013 une unité spéciale. Compétents sur tout le territoire national, les 6 agents peuvent mobiliser des moyens techniques importants (analyse vidéo, informatique, téléphonique…),  apporter leurs expériences et leurs liens privilégiés avec les services étrangers, les autres unités et personnels de l’Office (analyste, psychologues, Salvac…).

Des structures bénévoles se sont créées pour accompagner les familles et offrir un regard nouveau sur les affaires de disparition. Elles ne se définissent pas comme des agences de  détectives. Parmi elles, L'ARPD (Assistance et Recherche de Personnes disparues) fondée et enregistrée en février 2003, intervient auprès des familles touchées par la disparition d'un proche, majeur ou mineur.

 



Si vous avez vécu un tel drame, partagez votre ressenti avec nous. Les témoignages seront repris dans notre émission.
 
SOS personnes disparues : Dimanche en politique le 22 avril à 11h30 sur France 3 Rhône-Alpes

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/dimanche-politique-rhone-alpes-sos-personnes-disparues-comment-travailler-ensemble-1459489.html
 

 



Ajouté le 16/04/2018 par Annie - dossiers médiatisés