Yolande FANTIN 85 ans , disparue à Lavars (38)

Yolande Fantin demeure introuvable


 

Les gendarmes de la compagnie de La Mure lancent un nouvel appel à témoins pour tenter de retrouver Yolande Fantin, cette femme de 85  ans portée disparue depuis le 18 mai 2018.

Ce jour-là, un vendredi, cette habitante du Pont-de-Claix se trouvait dans le Trièves où elle passait la semaine chez des amis et était partie se balader, seule, peu après 16 h 30 dans les environs du village de Lavars.

Vers 20 heures, ses proches se sont inquiétés de ne pas la voir revenir et ont donné l’alerte. Dès lors, des recherches ont été entreprises dans tout le secteur qui ont duré plusieurs jours et qui ont mobilisé de nombreux gendarmes, plusieurs équipes cynophiles, l’hélicoptère de la Sécurité civile, mais aussi des villageois et des proches et amis de l’octogénaire.

 

Une enquête a, depuis, été ouverte pour disparition inquiétante par le parquet de Grenoble.

les gendarmes ont diffusé la photo de Yolande Fantin tout en vérifiant qu’elle n’était pas rentrée chez elle, au Pont-de-Claix, sans prévenir ses proches, et les environs de Lavars ont de nouveau été ratissés. En vain.

 

Voilà maintenant près de deux semaines que l’octogénaire s’est littéralement volatilisée sans laisser de trace et les enquêteurs n’ont aucune piste.
 

Toute personne susceptible d’avoir des informations sur cette disparition ou d’avoir croisé Yolande Fantin depuis le 18 mai dans le Trièves ou ailleurs est donc priée d’entrer en contact avec la gendarmerie en appelant le 17.

https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/05/31/yolande-fantin-demeure-introuvable-qlgk


****************************************************

APPEL A TEMOINS
 

Disparition inquiétante en Isère : une battue pour retrouver Yolande Fantin, 85 ans, disparue depuis le vendredi 18 mai 2018 au soir.

 

La famille de Yolande Fantin, âgée de 85 ans, organise une battue ce lundi 21 mai, sur la commune de Lavars, à 14h30, pour tenter de retrouver l'octogénaire disparue depuis vendredi 18 mai.

 


 

Yolande Fantin a disparu depuis vendredi 18 mai.

 

A l'initiative de la famille de Yolande Fantin, une battue civile est organisée ce lundi de pentecôte à Lavars dans le Trièves, pour tenter de retrouver cette octogénaire portée disparue depuis vendredi 18 mai.

 

Il était 16h45 vendredi soir quand le compagnon de Yolande Fantin a vu cette dernière partir "en balade" depuis un domicile secondaire à Lavars (38). Depuis ce moment, l'octogénaire habitante du Pont-de-Claix (38) n'a plus refait surface. Dès vendredi soir, pourtant, les gendarmes de la compagnie de La Mure avaient été alertés.

Chiens, hélicoptères, battues.... rien n'y fait

 

Jusque tard dans la nuit vendredi les gendarmes ont fouillé les environs de Lavars : sans résultat. Samedi, malgré l'aide de deux chiens et d'un hélicoptère, même issue et une retraitée qui manque à l'appel. Les champs entre la maison et le ruisseau de l'Ébron ont été ratissé avec l'aide d'employés municipaux. Selon les enquêteurs Yolande n'a pas pu, à son âge descendre jusqu'à la rivière sans chuter : ils auraient du la retrouver si elle était tombée avant.

 

Des pertes de mémoire.

 

Plus d'une douzaine de gendarmes, la famille de Yolande, et des volontaires, ont cherché tout le week-end, notamment dans la direction qu'indiquait le Saint-Bernard, chien à l'odorat très fin : du côté des champs. Mais la piste n'a rien donné et dimanche soir les enquêteurs de la compagnie de La Mure ont décidé de stopper les recherches physiques sans l'apparence de nouveaux indices.

 

Une seule piste, mais elle est maigre, celle de l'auto-stop. Yolande souffrirait de pertes de mémoire selon les gendarmes, mais aucun autre élément n'indique qu'elle ait pu monter dans une voiture. Le parquet a ouvert une enquête pour disparition inquiétante mais les fouilles au domicile de la disparue n'ont rien donné.

 

Ce lundi 21 mai, à 14h30 place de l'église de Lavars, le famille de l'octogénaire organise donc une battue pour tenter de retrouver Yolande.

 

Si vous avez des informations contacter le 17.



Ajouté le 21/05/2018 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs