Jean-François Delas disparu à Thonon les Bains (74)

URGENT

APPEL A TEMOINS

 

(Dossier A.R.P.D)

 

Jean-François DELAS 25 ans

Disparu à Thonon-les-Bains (74)

Le 1er avril 2002

 


 

La publication émane de sa maman qui depuis 16 ans multiplie les démarches de recherche afin de retrouver Jean-François.

 

Le 1er avril 2002, Jean-François a été admis à l’hôpital « Les Morillons » de Thonon-les-Bains suite à une crise délirante. Trois jours après, à 19h30, il fugue de l’hôpital en pyjama, sans ses papiers, ni argent, ni téléphone portable.Il sera vu sur le Boulevard de la Corniche en train de faire du stop.

 

En été 2002, sur Chambéry, un ami de Jean-François l’aperçoit en compagnie d’une jeune fille qu’il a présenté comme sa petite amie. Il avait un nouveau tatouage sur la jambe gauche, différent de celui qu’il a à la jambe droite.

 

Malgré tous les appels à témoins diffusés, les émissions sur France 2 ou encore Enquête criminelles, tous sont restés sans effet.
 

Administrativement, il n'existe plus : aucune demande de renouvellement de papiers n'a été faite, aucun mouvement sur ses comptes bancaires n'a été enregistré, il n'a jamais perçu les Assedic, n'a jamais travaillé, n'a jamais bénéficié d'une quelconque aide de l'Etat, ni de la sécurité sociale.

 

 

 

 

Sa maman se bat afin d’obtenir une réouverture du dossier pour élucider la disparition de Jean-François qui reste à ce jour inexplicable.


 

Jean-François a vécu sur Chambéry durant l'année 2000.

Il participait à de nombreux festivals sur la région.

 

Signalement :
Cheveux bruns

Yeux noirs

Taille : 1m85

De corpulence mince

 

Signes particulier :

Le prénom de sa maman « Claudie » est tatoué sur sa poitrine.

Tatouages importants sur le bras gauche et sur la jambe droite (formes  géométriques).
 

Si vous avez des informations, contactez l’Association au :06 43 25 74 42 (Corinne Georges)

 

Si vous diffusez cet avis, le seul lien et photos sont ceux de l’A.R.P.D National, car le dossier et les photos nous ont été confiés par la famille. Merci d’avance à tous de le partager complet avec l’acronyme arpd.fr et le texte crée pour cette publication.


 



Ajouté le 03/08/2018 par Corinne - Appel à Témoins