Identification d'une femme retrouvée décédée en Angleterre .

APPEL A TEMOINS
 

Urgent à la demande des Autorités UK

 

Chers visiteurs,

 

A la demande directe des Autorités Anglaises à l' association ARPD :

 

Une précision par rapport à l'article initial ,  il pourrait s’agir d’une citoyenne Française, son collier étant de  marque française.

 

Les funérailles de cette personne se dérouleront le 25 septembre 2018, les autorités auraient aimé que la famille soit présente .

 

Si vous avez des informations ou reconnaissez cette femme, veuillez les adresser à l’association Pascale BATHANY au 06 32 78 29 25 , 00 44 06 32 78 29 25 ou  +44 06 32 78 29 25.

 

La police demande de l'aide pour identifier une femme portant un collier qui a chuté de 500 pieds à cause de la fameuse falaise de Birling Gap, il y a près d'un an.

 

Le corps a échoué dans une crique près de Birling Gap à East Sussex en juillet de l'année dernière
Mais après avoir passé plusieurs jours en mer, il était trop dégradé pour l’ identifier
Le coroner a déclaré que le verdict concernant le décès et la famille ne s'étaient pas manifestés
Par Sebastian Murphy-bates Pour Mailonline
Publié: 15:38 BST, 20 juin 2018 | Mis à jour: 15:47 BST, 20 juin 2018
Malgré la diffusion de cette impression d'artiste, son identité reste un mystère

L'identité d'une femme qui est tombée à plus de 500 pieds d'une falaise reste un mystère presque 
un an après sa mort. 
La police a appelé à l’aider à l’identifier après avoir trouvé le cadavre «gravement dégradé» échoué 
dans une crique près de Birling Gap, East Sussex, en juillet 2017.
Bien qu’ils aient pu déterminer qu’elle était d'âge moyen avec des cheveux brun rougeâtre 
aux épaules,
le tribunal du coroner de Hastings a entendu que le corps était dans la mer depuis plusieurs jours 
et était sérieusement décomposé.

Malgré l’impression d’un artiste légiste sur la façon dont elle se présentait avant sa mort,
aucune famille ni aucun ami ne s’est présenté.
Le sergent-détective Todd Stewart a déclaré: «Le corps était gravement dégradé. 
Il m’est impossible de dire quand elle est entrée dans l’eau.
"Je ne suggérerais aucune preuve de la participation de tiers."
La femme qui a plongé de 156 mètres à la mort depuis la falaise reste inconnue près
d'un an après sa mort.

La cour a entendu ses empreintes digitales, son ADN et un examen dentaire, mais les autorités 
avaient encore du mal à identifier la femme.
La femme portait ce collier lorsque la police a trouvé le corps gravement décomposé près de la crique

 

Au tribunal d’Hastings, le coroner du tribunal de East Sussex, Alan Craze, a déclaré: 
«J'espère qu’elle sera peut-être identifiée dans le futur. Nous ne pouvons plus rien faire à ce stade

Le coroner a enregistré une conclusion ouverte.

****************************
Police call for help identifying woman in distinctive tree necklace who fell 500ft
 to her death from notorious Birling Gap cliffs nearly a year ago
  • The body washed up at a cove near Birling Gap in East Sussex in July last year 
  • But after spending several days in the sea it was too degraded to identify 
  • Coroner recorded open verdict on the death and family have not come forward 

By Sebastian Murphy-bates For Mailonline

Published: 15:38 BST, 20 June 2018 | Updated: 15:47 BST, 20 June 2018

 

Despite this artist's impression being circulated, her identity remains a mystery

The identity of a woman who fell more than 500ft from a clifftop is still a mystery almost one year on from her death.
 

Police have called for help identifying her after finding the 'severely degraded' corpse washed up at a cove near Birling Gap, East Sussex, in July 2017.
 

Though they could determine she was middle aged with shoulder-length reddish brown hair, Hastings Coroner’s Court heard the body had been in the sea for several days and was seriously decomposed.
 

Despite a forensic artist’s impression of how she looked before her death no family or friends have come forward.
 

Detective Sergeant Todd Stewart said: 'The body was severely degraded. It’s impossible for me to state when she entered the water.
 

'I would not suggest there’s any evidence of third party involvement.'

After her body was discovered near the fourth Seven Sister on July 4 last year photos of two necklaces she was wearing have also been released.

The court heard her fingerprints, DNA, and a dental examination had been taken, but authorities were still struggling to identify the woman.

 

The woman was wearing this necklace when the police found the badly decomposed body near the cove 

At Hastings Coroner’s Court East Sussex coroner Alan Craze said: 'I hope in the future she might be identified. There’s nothing more we can do at this stage.'

The coroner recorded an open conclusion.



Ajouté le 14/09/2018 par Pascale - Appel à Témoins