Liste des actualités

APPEL A TEMOINS

 

 

 

En début de semaine , un journaliste Maxime  est venu de Paris pour me rencontrer afin que nous fassions une vidéo au sujet des disparitions volontaires.

 

Tout en discutant , nous avons parlé du cas de Vincent Versaveaud qui n'a pas revu son fils Lucas depuis le départ de sa compagne le 23 août 2016. 

 

Maxime a fait une vidéo de Vincent j'aimerai que vous la regardiez,

 

si vous avez des informations ou si vous reconnaissez le petit Lucas vous pouvez me téléphoner  (0632782925 Pascale BATHANY), je relaierai les infos. 

 

Merci à vous .

 

Pascale BATHANY 

 

 

 



Ajouté le 15/07/2017 par Pascale - Appel à Témoins

 

Appel à témoins indentification  Personne

enterrée sous X  Lac Bourget (73)

 Homme 45 ans,sur les rives du lac du Bourget en septembre 2010

(Association ARPD)

 

 


Je souhaite avoir des informations sur un cas particulier de ´mort sans identité et enterré sous X' à Aix les bains en Savoie '.


En septembre 2010, Un homme de 45 ans environ a été retrouvé décédé sur les rives du lac du Bourget en Savoie.


Il s'agit d'un homme de type européen' châtain' yeux marrons, de 75kg et de 1,80 m environ sans aucun signe distinctif particulier.


Ni cicatrice, ni tatouage, ni fracture, ni bijoux, aucun papier d'identité, pas de lunettes...
Fumeur de longue date et consommant sans doute de l'alcool.


Il s'agit d'un marcheur, avec sac à dos, tente décathlon, chaussures de marche anciennes.
Seuls quelques indices spécifiques semblent avoir du sens : un porte monnaie aux marques sonores des îles Tobago, un bonnet Saint James noir style marin, une carte marine de l'Atlantique nord et un fanion à l'héraldique de la Normandie ( 2 lions dorés sur une fond rouge). Il aimait la nature et particulièrement les oiseaux. Il avait un livre dans ses affaires dont le titre est 'voir les oiseaux'.

 

Si vous avez des informations sur cet personne veuillez contacter l’association :
Je reste disponible pour toute question  afin de valider la recherche....
Isabelle André au 06 63 11 48 92



Ajouté le 11/07/2017 par Pascale - Appel à Témoins


Disparition Jocelyne ARQUEZ
 

(Dossier A.R.P.D.)

 

Nous sommes dans la saison estivale , saison où nous pouvons prendre plus le temps de ragarder autour de soi où les gens sortent plus facilement car il y a beaucoup de monde aussi si vous apercevez Jo, ou que vous en entendez parler  au cours d'une conversation fortuite .......... 

composez ces deux numéros

 

les forces de l'ordre au 17, et joindre Michel Arquez au 06.02.50.74.45.

Ou encore le numéro de l'arpd nationale au 0632782925 (Pascale BATHANY)

 

 

 

MESSAGE DE MICHEL LE MARI DE JO : 

 

La recherche de Jo continue.


Un grand élan de solidarité à Toulon, la Seyne, Six Fours,...Des personnes formidables qui surveillent, vérifient certains témoignages et arrivent même à retrouver des personnes qui selon des témoins auraient pu être Jo.
Reçu de partout en France des photos, seul moyen de dire immédiatement si c'est Jo ou pas. Pour l'instant c'était non.
D'autres témoignage nous parviennent mais sans photo ni fil à tirer on ne peux rien en conclure.
On continue donc à chercher dans toute la France, alors qu'une personne sait : elle est en prison, suit certainement la page mais bien évidemment ne dit rien et se pose même en victime ... Je ne peux rien dire de l'enquête si ce n'est que je sais maintenant pourquoi Jo n'a pas encore été retrouvée.
Merci à tous pour votre aide.


http://marquez8.wixsite.com/retrouvons-jo

 

Je le répète :
Si vous croyez reconnaître Jo, ne la perdez pas de vue. Photographiez la, appelez le 17 et prévenez moi au 06 02 50 74 45

 

(ou encore l'arpd nationale au 0632782925 Pascale BATHANY)

 

Plus d'infos sur Jo et sa disparition : http://marquez8.wixsite.com/retrouvons-jo

 

 

**********************************
 

Disparition Jocelyne ARQUEZ

"Jo", disparue depuis 2013, aurait été aperçue dans le Var à plusieurs reprises.

 

Le mari de Jocelyne Arquez ne perd pas espoir, trois ans et demi après la disparition de son épouse. Trois témoignages récents font état de la présence supposée de cette femme a priori désorientée, à Six-Fours-les-Plages et Sanary-sur-Mer.

"Je ne perds pas espoir", souffle à Var-matin Michel Arquez, 69 ans.
 

Depuis la disparition de son épouse, en juillet 2013 de leur domicile d'Eyguières (13), cet homme et sa famille - deux enfants et trois petits-enfants - tentent tout pour retrouver la trace de leur proche.
 

L'enquête a été confiée à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Salon-de-Provence, qui tente de faire la lumière sur les raisons et les circonstances de la disparition de Jocelyne.
 

"Elle avait arrêté des psychotropes brusquement et s'est retrouvée dans un état de confusion mentale très fort avant sa disparition", raconte Michel Arquez, pour lequel de nombreux indices conduisent à une piste criminelle. "Si elle ne revient pas, c'est qu'il y a un problème majeur. Elle n'aurait pas laissé ses enfants et petits-enfants", affirme son époux.
 

Pour lui, un espoir demeure de retrouver son épouse, trois ans et demi après sa disparition. Grâce à sa page Facebook, "Retrouvons Jo", et son site internet, Michel Arquez continue de collecter des témoignages et de recevoir le soutien de citoyens.
 

Trois témoignages dans le Var.
 

Habitué à recevoir "peu d'appels", il en a récemment reçu trois en provenance du Var. Deux des témoins n'auraient pas prévenu les forces de l'ordre, mais l'ont contacté directement sur son téléphone.
 

Jocelyne Arquez aurait été reconnue à Six-Fours et Sanary, entre décembre et février.
 

Le dernier témoignage lui est parvenu ce samedi 11 février, vers 17h.

* Le témoin rapporte avoir vu "une femme ressemblant à Jo, cheveux gris, l'air vraiment perdu...et désorientée. Elle faisait penser à une SDF perturbée. Cette personne était au milieu de la route au rond-point entre l'avenue Laennec et l'avenue de la mer".

 

* Le deuxième témoignage remonte au vendredi 13 janvier, vers 18h, à Six-Fours-les-Plages. Il est lui aussi rapporté sur la page Facebook: "deux témoins ont été quelques instants en contact avec une femme qui ressemble et qui pourrait être Jo.

C’était au fond d’une rue en impasse à l’entrée de deux petits immeubles. La femme avait les cheveux blancs grisonnants, presque jusqu'aux épaules. Un foulard grisé léopard autour du cou. Très mince, taille 1m67 environ. Visiblement quelqu’un de très désorienté. Cette femme recherchait un certain Jean-Louis.

Alors qu’une témoin lui demandait ce qu’elle cherchait dans les poubelles, elle a répondu "je cherche mon mari". Elle a ensuite rejoint une voiture blanche (break ou modèle "tronqué") dans laquelle se trouvait un homme et qui est repartie après quelques minutes".

 

* Un dernier témoignage, en date de décembre 2016 vers 13h, est venu de Sanary-sur-Mer, où une habitante aurait vu "une femme traînant un caddy avec plein de vêtements sur le trottoir chemin de la Buge au niveau d'Alpha Ambulance".

La témoin a trouvé une forte ressemblance avec Jo,
rapporte encore Michel Arquez. Cette femme était vêtue en clair avec un chapeau type capeline couleur paille. Elle a eu des gestes déplacés (montre ses fesses) alors que la témoin avançait doucement dans la circulation. La police aussitôt avertie n'a pas retrouvé la femme.".

 

Michel Arquez s'est rendu dans le Var la semaine dernière, où il est venu, rapporte-t-il, à la rencontre des forces de l'ordre et d'associations. Les recherches n'ont rien donné, mais il appelle les Varois à ouvrir l’œil. 
 

Jocelyne mesure 1,67 mètre et est désormais âgée de 67 ans. Les photographies diffusées sont les plus récentes de Jocelyne avant sa disparition le 19 juillet 2013.
 

Si vous pensez voir cette femme, contacter rapidement les forces de l'ordre au 17, et joindre Michel Arquez au 06.02.50.74.45.

http://www.varmatin.com/faits-divers/jo-disparue-depuis-2013-aurait-ete-apercue-dans-le-var-a-plusieurs-reprises-114344



*******************************

 

 

Disparition de Jo : “S’il vous plaît, partagez son visage pour que nous la retrouvions en 2017”

 

 

 

Jo est portée disparue depuis 3 ans et demi


Jocelyne Arquez, née Roux, a 65 ans. Elle mesure 1m67, a les cheveux châtain-clair ou gris.

Voilà plus de trois ans que cette femme au mental fragile est portée disparue. Il faut à tout prix aider son mari et ses enfants à la retrouver en 2017 !

 

Les faits datent du 9 juillet 2013 mais Michel Arquez s’en souvient comme si c’était hier. Il était environ 10 heures du matin. Ce père de famille se trouvait alors devant son ordinateur dans sa petite maison d’Eyguières, dans Bouches-du-Rhône. Son épouse Jocelyne, elle, se promenait dans le jardin. Elle lui a souri un instant à travers la fenêtre. Tout semblait aller pour le mieux… Hélas, moins de cinq minutes plus tard, elle disparaissait !

 

À l’époque, une information judiciaire pour disparition inquiétante avait été ouverte par le parquet de Tarascon. Un avis de recherche avait même été lancé et plusieurs témoins avaient déclaré avoir vu la sexagénaire prise en auto-stop par un homme. Jo se trouvait alors dans un état psychologique fragile. Elle suivait un traitement médical à base de médicaments psychotropes. Depuis cette date, Michel est persuadé qu’elle s’est laissé abuser par cet individu mystérieux.

 

 

Où est Jo? L’année dernière, l’époux dévasté s’est confié à nos confrères de Paris-Normandie : « Elle a été formellement reconnue en compagnie de ce type, un homme d’une soixantaine d’années qui parcourait la France en camping-car. Je pense qu’elle était sous son emprise ». Il faut dire qu’à cette période, Jo aurait été aperçue deux fois en Seine-Maritime. Et depuis, les signalements se sont succédés : la Vendée, le bassin d’Arcachon, dernièrement le pays basque… Mais à chaque fois des espoirs déçus.

 

Rebondissement de taille, en octobre, “grâce à la mobilisation des membres de notre groupe Facebook” note la famille sur son site internet, le suspect a été arrêté et incarcéré. Il s’agirait d’un ancien détenu, originaire d’Alsace, ayant purgé 17 ans de prison ! Malheureusement, cette interpellation n’a pas permis de mettre la main sur Jo.

Trois ans et cinq mois après sa disparition, est-elle seulement encore en vie ? Son mari et ses enfants veulent croire que oui, à tout prix.

 

Pour Noël, ils ont d’ailleurs diffusé une nouvelle vidéo retraçant tout leur combat. “Nous avons besoin de vous. S’il vous plaît, partagez les avis de disparition, son visage, pour que nous retrouvions Jo en 2017. Nous ne voulons pas passer la barre des quatre ans de disparition“.

Croisons les doigts.

 

Merci de partager un maximum cet appel pour aider la famille de Jo.

 

 


 

 

 



Ajouté le 22/06/2017 par Pascale - Appel à Témoins

 

Saône-et-Loire : Un appel à témoins est lancé dans l'affaire Zizzutto

 

C'est dans le canal du Centre, à Ciry-le-Noble, que la voiture a été repêchée avec à son bord les corps de Sophie Zizzutto et de ses deux enfants. / © Fanny Borius


La famille et les enquêteurs se posent encore des questions plus d'un an après la mort de Sophie Zizzutto et de ses deux enfants Liam et Yumi. Mardi 30 mai 2017, l'avocat de la famille a lancé un nouvel appel à témoins pour tenter de comprendre ce qui s'est passé.  

 

Un  nouvel appel à témoin est lancé par l'avocat de la famille Zizzutto pour parvenir à éclaircir la tragique disparition de Sophie Zizzutto et de ses deux enfants. .

Volatilisés en janvier 2016, il y a plus d'un an, les trois membres de la famille Zizzutto, Sophie, Yumi et Liam, n'avaient plus donné signe de vie depuis.

C'est  le père des deux enfants, Vincent Zizzutto, inquiet de ne plus avoir de nouvelles, qui avait signalé leurs disparitions  

Leurs corps avaient été découverts au fond du canal du Centre le 22 mars 2016 en Saône-et-Loire soit 30 jours après avoir disparu.

 

L'espoir de trouver un témoin .


Alors que l'instruction ouverte en février 2016 n'est toujours pas close,  l'avocat de la famille espère encore trouver une explication au suicide altruiste de Sophie Zizzutto. Même si celui-ci ne fait aucun doute. 

Il y a plusieurs raisons qui le poussent encore à vouloir faire toute la lumière sur cette affaire : un témoignage d'abord, celui du beau-frère de Sophie qui avait assuré avoir aperçu la jeune maman de 39 ans plusieurs jours après sa disparition. 

Mais surtout, c'est le travail de deuil de la famille qui doit être accompli. "Pour cela, on a besoin de reconstruire le puzzle, donc si un témoin a hébergé Sophie Zizzutto, qu'il se manifeste".

Un nouvel appel est lancé dans le reportage de Fanny Borius et de Anthony Borlot :

 

 



Ajouté le 31/05/2017 par Pascale - Appel à Témoins


AVIS DE RECHERCHE - APPEL A TÉMOINS



Rennes. Un jeune militaire vannetais disparaît à la gare, la famille inquiète.

 

Après 10 jours de permission dans sa famille de l’Oise, un militaire de 19 ans basé au 3e Rima de Vannes n’est pas rentré à la caserne. La dernière fois qu’il a été aperçu, c’était par un camarade en gare de Rennes le dimanche 2 avril 2017 au soir. Une enquête a été ouverte tandis que la famille a lancé un avis de recherche sur les réseaux sociaux.

L'armée confirme " l'absence au corps " du soldat.

 

Lundi soir, une famille de l’Oise est informée par le 3e Rima de Vannes que leur fils, un jeune militaire de 19 ans, n’a pas réintégré la caserne morbihannaise la veille.
 

Il quitte le train.
 

« On l’a déposé à la gare de Compiègne à 17 h, il devait prendre une correspondance à Rennes », explique la mère du soldat. Arrivé dans la capitale bretonne, l’un de ses camarades qui ne le connaît que de vue, l’aperçoit prendre l’escalier alors que les portes du train à destination de Vannes se referment.
 

C’est le dernier témoignage qui le décrit vivant. La famille imagine forcément le pire .

« Dans ces cas-là on pense à tout : enlèvement, violences… »

 

Mardi, les enquêteurs ont apporté des nouvelles rassurantes : « On a appris qu’il était en vie », confie la maman. Pour autant, le soldat n’a pas été retrouvé.

« J’ai vu qu’il était connecté à son compte Facebook plusieurs fois dans la nuit. À 6 h du matin, plus rien », témoigne le frère du militaire. Son téléphone a aussi été désactivé.

Un vol pour Londres.

Selon la famille, l’enquête montre que le jeune homme s’est rapidement rendu à Nantes et qu’il a acheté un billet d’avion pour Londres sur le net. Il aurait pu rejoindre la capitale britannique lundi.

Depuis plus rien.

 

Les autorités militaires confirment que le jeune soldat « est absent au corps », sans plus de commentaires.



L’enquête se poursuit.

Ouest-France

 



Ajouté le 06/04/2017 par Annie - Appel à Témoins

1 2 3 4   Page suivante