Disparition de Dario Piquette à Saint-Thomas-Didyme (Québec)

La Sûreté du Québec demande l’aide du public pour retrouver Dario Piquette, 39 ans, disparu depuis le 4 septembre 2012. M. Piquette a été vu pour la dernière fois dans le secteur de Saint-Thomas-Didyme. Le disparu mesure 1,80 m et pèse 76 kg. Il a les yeux bruns et les cheveux bruns. Ses proches ont des raisons de craindre pour sa sécurité. Toute personne ayant des informations concernant cette disparition peut communiquer avec la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264 ou au centre de gestion des appels au 310-4141. http://zone911.fm93.com ********** Où est Dario Piquette? Une vingtaine de policiers ont quadrillé à la marche ou en VTT le secteur où l'on a retrouvé la voiture de Dario Piquette. (NORMANDIN) Les trois jours de recherches pour retrouver Dario Piquette, porté disparu depuis jeudi dans une forêt près de Normandin, ont été vaines. Les policiers de la Sûreté du Québec du poste Maria-Chapdelaine pensent que l'homme de 39 ans aurait pu mettre fin à ses jours. «C'est une des hypothèses. Certains éléments d'enquête nous conduisent vers cette piste», a expliqué la porte-parole Hélène Nepton. Le mystère plane sur la disparition de Dario Piquette qui a fait la manchette l'hiver dernier pour avoir tiré des coups de fusil en direction de motoneigistes qui traversaient son lot à bois à Saint-Thomas-Didyme. La voiture de Piquette, une Toyota Écho, a été retrouvée dans un chemin de terre dans une forêt située à 10 km de l'intersection de l'avenue Durocher et du rang 4 de Normandin. Un endroit que ne fréquentait pas l'individu. À l'intérieur, on a retrouvé les clés du véhicule et son portefeuille. De plus, les vêtements qu'il aurait portés la dernière fois qu'il a été vu à Albanel, le mardi 4 septembre, se trouvaient dans la voiture. Comme l'homme était trappeur et marchait souvent en forêt, les policiers pensent qu'il peut être assez loin de la voiture. Encore plus si sa présence en forêt remonte à près d'une semaine. C'est vendredi que le véhicule a été localisé dans ce secteur éloigné qui regorge de sentiers de VTT. Les recherches ont alors débuté dans le secteur et l'unité d'urgence de Québec a été demandée en renfort. Les policiers spécialistes en recherche n'ont pas eu la vie facile samedi dernier alors qu'ils ont travaillé sous une pluie battante, ce qui a peut-être fait disparaître des traces laissées par Piquette. «Pour nous, c'est une disparition d'une personne suicidaire ou en détresse psychologique. Nous avons donc effectué des recherches à partir de ce type de profil de personne disparue. Il y a 25% des chances de le retrouver dans un rayon de 300 mètres et 50% dans un rayon de 800 mètres et à 75% sur un territoire de 2,5 km carrés », a expliqué Jonathan Faucher, technicien en recherche d'urgence. Hier, les recherches avaient couvert un périmètre de trois kilomètres carrés. Rencontré sur les lieux, un couple est venu voir comment se déroulaient les recherches. Ils connaissent bien Piquette. «C'est un bon garçon qui a fait une partie de sa jeunesse avec notre fils. Il a d'ailleurs reçu, il y a un mois, une lettre de Dario. Ce que mon fils m'a dit c'est qu'il s'excusait pour des choses qui se sont passées quand ils étaient jeunes. Je n'en sais pas plus», a mentionné Louis Dion, ébranlé par la disparition de Piquette. Hier, une vingtaine de policiers ont quadrillé différentes parties de ce terrain de forêt et de bleuetières. Un hélicoptère a survolé les environs, dont la rivière Ashuapmushuan située à 800 mètres de l'endroit où la voiture a été retrouvée. «Nous n'avons aucun indice jusqu'à maintenant. C'est pour cette raison que nous demandons l'aide du public. S'il y a des gens qui ont aperçu Dario Piquette dans les derniers jours, bien vouloir communiquer avec nous», a indiqué Hélène Nepton. En fin de journée, les policiers voulaient se rendre dans le secteur de trappe de Piquette situé à sept km du centre des recherches. L'hélicoptère longeait les berges de la rivière sur une distance de 18 km. Toujours sans traces de l'homme, les recherches ont été suspendues jusqu'au temps que de nouvelles informations permettraient de fouiller un autre secteur.