L'ARPD (Assistance et Recherche de Personnes disparues) est une association nationale fondée et enregistrée en février 2003, elle intervient auprès des familles touchées par la disparition d'un proche, majeur ou mineur. Vous pouvez nous contacter au moyen du mail assoweb. Vous pouvez également nous joindre au  06 32 78 29 25 

 

 

Nous tenons à préciser que l'A.R.P.D est une association loi 1901 d'aide aux victimes et non une agence de détectives privés. 

 

 

Pour connaître nos correspondants départementaux, veuillez cliquer sur NOS ANTENNES. Vous pouvez également les contacter directement.

 

 


Pour acceder aux avis de recherches cliquez sur:

Galerie photos


                    

Chers visiteurs,

 

Depuis un an l’A.R.P.D. ses responsables, tente de palier aux lacunes des autorités face à des familles esseulées et abandonnées à leur triste sort.

 

Depuis l’abrogation de la RIF (Recherches dans l’Intérêt des Familles) le 26 avril 2013 par Monsieur Valls alors Ministre de l’Intérieur, l’accueil des proches de disparus n’est plus assuré par les services de police et de gendarmerie lorsque la disparition ne présente pas un caractère « inquiétant » (caractère estimé par ces mêmes services...).

 

Les familles se voient trop souvent infliger des réponses inadmissibles lorsqu’elles veulent déclarer une disparition en leur indiquant que la liberté d’aller et venir permet à chaque adulte de disparaître librement. La disparition fait alors l’objet, au mieux, d’une « main courante » (sans intérêt car aucune recherche n’est faite à la suite) sinon, les proches sont invités à se rendre sur les réseaux sociaux pour y faire paraître un avis de recherche ou à se rapprocher d’associations telles que la nôtre.

 

Nous estimons qu’aujourd’hui les familles des 40 à 50.000 personnes qui disparaissent annuellement (momentanément ou définitivement), ne reçoivent pas l’aide et la considération qu’elles attendent des pouvoirs publics, et que tous les moyens ne sont pas mis en œuvre afin de retrouver leurs disparus.

 

Nous avons donc soumis aux pouvoirs publics une liste de 20 propositions pour améliorer le dispositif de recherche des personnes disparues en France et pour aider au maximum les familles.

 

Nous avons été reçus dans plusieurs Ministères, sans résultat pour l’instant, mais nous avançons à petits pas et nous ne désespérons pas de voir aboutir certaines de nos propositions.

 

Si d’une façon ou d’une autre vous voulez nous aider à atteindre notre but, que vous soyez familles, politiques, journalistes ou simples visiteurs vous intéressant à la cause, n’hésitez pas, vous pouvez nous rejoindre par le biais du mail assoweb ou des mails correspondant à nos antennes ou encore par  téléphone. Nous pourrons vous faire parvenir nos propositions. vous pouvons également, les obtenir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

 

Merci.

 

L’équipe A.R.P.D.

 

 

/../../../../uploaded/20-propositions-arpd.pdf

 


AVIS DE RECHERCHE

Disparition : La sexagénaire d'Aigre aperçue à Saint-MIchel.


 

Patricia Briollet est toujours activement recherchée.

La sexagénaire, disparue le samedi 22 avril 2017 de l'Ehpad d'Aigre, n'a toujours pas été retrouvée.

Elle a été aperçue le samedi soir à Gond-Pontouvre. Le Mardi 25 avril dans l'après midi, elle a été vue à Saint-Michel non loin de la boulangerie Bannette.

Ce mercredi 26 avril , vers 6h15, sa présence a encore été signalée à Saint-Michel.

 

Aujourd'hui, une grande opération de pistage a été menée par la brigade cynophile avec l'aide des policiers. Le Saint-Hubert, chien spécialiste des recherches de personne disparue, a remonté la piste jusqu'en centre ville d'Angoulême.

Une opération qui a duré 4h et s'est étendue sur un parcours de 17km. Malheureusement, elle n'a toujours pas pu être localisée.

 

La gendarmerie d'Aigre qui mène les investigations, invite toutes les personnes l'ayant aperçue à prendre contact au 05.45.21.20.12 ou plus simplement en composant le 17.

Les enquêteurs ont la certitude qu'elle est encore sur le secteur. Elle porte toujours les mêmes vêtements.

 

La gendarmerie de la Charente fait état de la disparition d'une sexagénaire sur la commune d'Aigre sur sa page Facebook.
 

Patricia Briollet, 60 ans, a quitté ce samedi à 10h00 l' EHPAD d'Aigre sans y reparaître depuis.

Elle est de corpulence mince, a les cheveux châtains, est de grande taille, a les yeux bleus.

Elle est vêtue d'un pull noir col en V, d'un pantalon de survêtement noir et de chaussures montantes à lacets de couleur marron clair.


Charente Libre


**************************************
 


AVIS DE RECHERCHE




Disparition: Une sexagénaire recherchée à Aigre.


La gendarmerie de la Charente fait état de la disparition d'une sexagénaire sur la commune d'Aigre sur sa page Facebook.

Patricia Briollet, 60 ans, a quitté ce samedi 22 avril 2017 à 10h00 l' EHPAD d'Aigre sans y reparaître depuis. Elle est de corpulence mince, a les cheveux châtains, est de grande taille, a les yeux bleus.

 

Elle est vêtue d'un pull noir col en V, d'un pantalon de survêtement noir et de chaussures montantes à lacets de couleur marron clair.
 

Toute personne ayant des renseignements sur sa localisation est invitée à contacter la Gendarmerie d'Aigre au 05.45.21.10.12.

Charente Libre
 



Ajouté le 22/04/2017 par Annie - APPEL à TÉMOINS GENDARMERIE NATIONALE

 

Une nouvelle fois un policier a payé de sa vie la mission de protection des  français, tombant sous les balles d'un terroriste multi récidiviste 

L'ARPD connait les lourdes charges que supportent les forces de l'ordre depuis de longs mois dans la lutte contre l'organisation Etat Islamique. 

L'association ARPD présente à la famille du policier assassiné ses très sincères condoléances. Elle exprime aux autres policiers blessés ses voeux de prompt rétablissement. 


Elle assure la Police et la Gendarmerie de son soutien dans leur action contre le terrorisme, consciente des conséquences qu'induit cette situation pour les missions de police quotidiennes, notamment la recherche des personnes disparues. 


Le bureau ARPD national



Ajouté le 21/04/2017 par Bernard Valezy - hommages


AVIS DE RECHERCHE



Sainte-Luce-sur-Loire : Toujours sans nouvelles du septuagénaire porté disparu.
 

Malgré l'important dispositif de recherches mis en place par la gendarmerie, Jean Vaillant reste introuvable.

Cet homme de 75 ans, domicilié à Sainte-Luce-sur-Loire, fait l'objet d'une enquête pour disparition inquiétante.

 

Cet homme a quitté son domicile lundi 17 avril 2017 , vers 17h et n'a, depuis, pas donné de nouvelles. Il n'a ni téléphone portable ni papiers d'identité.
 

Son signalement est le suivant : De type caucasien, cheveux bruns, yeux marron, corpulence normale.

 Il serait vêtu d'un pantalon beige, d'une veste bordeaux et de chaussons.

 

Les personnes susceptibles de fournir des informations peuvent s'adresser à la Brigade territoriale autonome de Sainte-Luce-sur-Loire au 02 51 13 39 90 bta.ste-luce-sur-loire@gendarmerie.interieur.gouv.fr


Presse Océan


********************************


AVIS DE RECHERCHE



Appel à témoins après la disparition d'un homme à Sainte-Luce-sur-Loire.


Un homme de 75 ans a quitté son domicile lundi 17 avril 2017 en fin d'après-midi à Sainte-Luce-sur-Loire près de Nantes et n'a plus donné signe de vie.

La gendarmerie lance un appel à témoins.
 

La gendarmerie a lancé un appel à témoins après la disparition de Jean Vaillant. Cet homme de 75 ans, domicilié à Sainte-Luce-sur-Loire à l'est de Nantes, a quitté son domicile vers 17h le lundi 17 avril.

Il n'est pas rentré.

Atteint d'une maladie proche d'Alzheimer, il n'a pas de téléphone portable, et aucun papier d'identité.

 

Jean Vaillant a les cheveux bruns et les yeux marrons. Il portait un pantalon beige et une veste bordeaux au moment de sa disparition. Il est possible qu'il porte des chaussons.

Si vous avez des informations, vous pouvez contacter la brigade de gendarmerie de Ste Luce au 02 51 13 39 90 ou par mail à l'adresse suivante : bta.ste-luce-sur-loire@gendarmerie.interieur.gouv.fr

France Bleu

 



Ajouté le 18/04/2017 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

 

 

 

Disparu de Castelluccio : le parquet d'Ajaccio ouvre une enquête

 

 

 

 

 

Une photo extraite de la videosurveillance de l'homme de 62 ans porté disparu du centre hospitalier de Castelluccio. / © DR

 

Alors que les recherches pour retrouver un homme de 62 ans porté disparu depuis vendredi du centre hospitalier de Castelluccio à Ajaccio se poursuivent, le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête pour disparition inquiétante. 

 

Par France 3 Corse ViaStellaPublié le 14/04/2017 à 18:16 Mis à jour le 16/04/2017 à 11:38

 

Les recherches se poursuivent sur les hauteurs de l'hôpital de Castelluccio à Ajaccio pour retrouver un patient, disparu depuis vendredi matin. L’homme souffre d'une pathologie qui le désoriente et n'est pas dangereux.

La disparition de l'homme âgé de 62 ans a été constatée vers midi, mais il aurait sans doute quitté l'hôpital dans la matinée de vendredi.

Depuis, une vingtaine de policiers, CRS, pompiers et membres du service hospitalier ont participé aux recherches, sans succès. Une retenue d'eau située sur les hauteurs de l'hôpital a également été sondée, sans résultats.

 



15/04/2017 - Les recherches se poursuivent à Ajaccio pour retoruver un homme de 62 ans porté disparu depuis vendredi / © P. SIMONPOLI / FTVIASTELLA


L'homme mesure 1,62m, pèse une cinquantaine de kilos, cheveux courts et grisonnants, selon une description fournie par la police.

Au moment de sa disparition, il portait un jean et un sweat bleu avec une inscription "Navy" blanche et des chaussures en toile noire. Il se déplace avec difficultés. 


Toute personne ayant des informations est invitée à contacter les secours en composant le 17 ou le 18. 



Ajouté le 17/04/2017 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs

 

 

 

 

Bonjour à tous chers visiteurs,

 

Nous venons ce week end de pâques de passer le cap des 3 millions de visiteurs sur ce site qui n’a aujourd’hui que 2 ans et demi d’existence.

 

Nous vous remercions pour votre assiduité, vous qui venez en tant que famille de personnes disparues, simples visiteurs, journalistes télévision journaux ou radio et également les autorités sans oublier les visiteurs des pays européens et étrangers. .

 

Des bénévoles de l’A.R.P.D. et ami(es) font vivre chaque jour et ne comptent pas leur temps passé à la mise à jour de ce qui est notre outil de travail, il doit être une référence en la matière de façon à ce que nous aidions un maximum de familles, et que nous interpellions les autorités sur les lacunes que nous rencontrons lors de notre mission d’aide aux victimes dans le but de faire passer nos 20 propositions et d’améliorer l’accueil des familles et enfin toucher les journaux par nos publications et informations.

 

Nous avons de plus en plus de familles qui téléphonent à nos équipes  via le site ou encore par le bouche à oreille, cela permet d’aider un maximum de personnes ou de les aiguiller vers d’autres associations ou professionnels.

 

Nous vous remercions pour vos partages, si vous êtes sur des réseaux sociaux n’hésitez pas  plus les followers publient et  plus il y a de chance de retrouver la personne rapidement .

 

Grâce à vous l’association ne cesse de se développer encore merci pour votre confiance.

 

Le Bureau national :

  • Pascale Bathany,
  • Delphine Darbonnel,
  • Bernard Valezy ,
  • Julian Bourdelles. 


Ajouté le 17/04/2017 par Pascale

Page précédente    1 2 3 4 5   Page suivante