L'ARPD (Assistance et Recherche de Personnes disparues) est une association nationale fondée et enregistrée en février 2003, elle intervient auprès des familles touchées par la disparition d'un proche, majeur ou mineur. Vous pouvez nous contacter au moyen du mail assoweb. Vous pouvez également nous joindre au  06 32 78 29 25 

 

 

 

Nous tenons à préciser que l'A.R.P.D est une association loi 1901 d'aide aux victimes constituée de bénévoles et non une agence de détectives privés ou encore un service d'Etat nous faisons le maximum pour aider les familles victimes , notre seule reconnaissance est leur remerciement pour les avoir soutenues. 

 

 

Pour connaître nos correspondants départementaux, veuillez cliquer sur L'A.R.P.D. en France. Vous pouvez également les contacter directement.

 

 


Pour acceder aux avis de recherches cliquez sur:

Galerie photos


                    

Chers visiteurs,

 

Depuis un an l’A.R.P.D. ses responsables, tente de palier aux lacunes des autorités face à des familles esseulées et abandonnées à leur triste sort.

 

Depuis l’abrogation de la RIF (Recherches dans l’Intérêt des Familles) le 26 avril 2013 par Monsieur Valls alors Ministre de l’Intérieur, l’accueil des proches de disparus n’est plus assuré par les services de police et de gendarmerie lorsque la disparition ne présente pas un caractère « inquiétant » (caractère estimé par ces mêmes services...).

 

Les familles se voient trop souvent infliger des réponses inadmissibles lorsqu’elles veulent déclarer une disparition en leur indiquant que la liberté d’aller et venir permet à chaque adulte de disparaître librement. La disparition fait alors l’objet, au mieux, d’une « main courante » (sans intérêt car aucune recherche n’est faite à la suite) sinon, les proches sont invités à se rendre sur les réseaux sociaux pour y faire paraître un avis de recherche ou à se rapprocher d’associations telles que la nôtre.

 

Nous estimons qu’aujourd’hui les familles des 40 à 50.000 personnes qui disparaissent annuellement (momentanément ou définitivement), ne reçoivent pas l’aide et la considération qu’elles attendent des pouvoirs publics, et que tous les moyens ne sont pas mis en œuvre afin de retrouver leurs disparus.

 

Nous avons donc soumis aux pouvoirs publics une liste de 20 propositions pour améliorer le dispositif de recherche des personnes disparues en France et pour aider au maximum les familles.

 

Nous avons été reçus dans plusieurs Ministères, sans résultat pour l’instant, mais nous avançons à petits pas et nous ne désespérons pas de voir aboutir certaines de nos propositions.

 

Si d’une façon ou d’une autre vous voulez nous aider à atteindre notre but, que vous soyez familles, politiques, journalistes ou simples visiteurs vous intéressant à la cause, n’hésitez pas, vous pouvez nous rejoindre par le biais du mail assoweb ou des mails correspondant à nos antennes ou encore par  téléphone. Nous pourrons vous faire parvenir nos propositions. vous pouvons également, les obtenir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

 

Merci.

 

L’équipe A.R.P.D.

 

 

/../../../../uploaded/20-propositions-arpd.pdf

 

Qui a vu Audric Huck ?


 

Audric Huck, un jeune homme de 23 ans, a disparu du domicile familial depuis le samedi 7 octobre 2017 .

La gendarmerie, avec la COB de Raon-l’Étape et la compagnie de Saint-Dié a ouvert une enquête et effectué des investigations (patrouilles pédestres, recherche en téléphonie) pour tenter de le localiser mais la zone de recherches est vaste et incertaine.

 

Audric Huck, 1, 97 m, cheveux bouclés bruns, aurait pu trouver refuge en forêt, là où il aime passer du temps.

Adepte de la survie dans le milieu naturel, le jeune homme habillé en treillis est capable de passer du temps à l’extérieur mais son papa est très inquiet de ne pas avoir de nouvelles de son fils. D’autant qu’il aurait laissé des lettres à sa famille pouvant laisser craindre un suicide.

 

Contact : Gendarmerie de Senones, tél. 03 29 57 91 17.

http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/2017/10/12/qui-a-vu-audric-huck



Ajouté le 12/10/2017 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

 

retrouvé décédé

 

L'équipe A.R.P.D présente ses sinceres condoléances à la famille de Monsieur Thépaut

 

 

 

Sa famille est très inquiète,

 

Si vous avez des informations

Contacter Brigade de Gendarmerie de Ploudalmezeau au  0298481010

Ou l’association au 0632782925 (Pascale BATHANY)



Ajouté le 12/10/2017 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs

 

 

Retrouvé décédé 

 

(Source familiale)

 

L'équipe A.R.P.D présente ses sincères condoléances à la famille de Monsieur Dupont. 


 




Les recherches, menées par les gendarmes, se poursuivent pour tenter de retrouver Jean-Claude Dumont, cet homme, âgé de 71 ans, porté disparu depuis le dimanche 14 mai 2017.

Ce jour-là, en début d’après-midi, il a quitté son domicile de Tresserre. Après, plus rien...


Une absence d’autant plus inquiétante qu’il souffre de problèmes de santé ainsi que de déficience mentale.

 

Des moyens importants ont été déployés avec l’aide, hier, d’un hélicoptère. En vain. Une équipe cynophile, avec un chien Saint-Hubert, viendra en renfort aujourd’hui.
 

Mesurant 1,70 m, les cheveux grisonnants, le septuagénaire serait vêtu d’une veste à carreaux, d’un pantalon gris foncé, ou peut-être d’un pyjama.

Contacter la gendarmerie du Boulou au 04 68 83 15 15.

 


*********************************


AVIS DE RECHERCHE



Tresserre : Avis de recherche après la disparition d'un homme de 71 ans.

 

Un appel à témoins  est lancé à la suite de la disparition d'un homme âgé de 71 ans. C'est son épouse qui a donné l'alerte auprès des services de gendarmerie le dimanche 14 mai 2017 en début d'après-midi soucieuse, à son retour à leur domicile de Tresserre,  de ne pas y retrouver son mari.
 

Une absence d'autant plus inquiétante que l'homme souffre de problèmes de santé ainsi que de déficience mentale et il ne connaît ni son adresse, ni son numéro de téléphone.  

Un dispositif de recherches a aussitôt été mis en place dans les environs.

En vain. Le disparu, Jean-Claude Dumont, qui pourrait se déplacer en auto-stop, aurait été aperçu dimanche entre 10 h et 11 h à Banyuls-dels-Aspres alors qu'il achetait des cigarettes.

 

Mesurant 1,70m, Jean-Claude Dumont a les cheveux grisonnants et serait vêtu d'une veste à carreaux, d'un pantalon gris foncé, ou peut-être d'un pyjama.  

Toute personne qui l'aurait aperçu ou susceptible de fournir des renseignements est priée de contacter au plus vite la brigade de gendarmerie du Boulou au 04 68 83 15 15.


L'Indépendant
 



Ajouté le 12/10/2017 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

La quête sans fin des parents de Sidney.


 

Le 10 décembre 2016, Sidney Lute, un jeune Hollandais de 19 ans, a pris un train pour la France en direction de Colmar. Depuis, ses parents n’ont plus jamais entendu parler de lui.
 

Une association de chiens de recherche hollandaise a repéré des traces de Sidney en avril près du col de la Schlucht. Depuis, le mystère demeure.
 

L’incertitude qui mine.

«Pourquoi ici ? Nous ne le savons pas , il n’est jamais venu en France de sa vie. Nous pensons qu’il cherchait un endroit isolé. Il aime la solitude et aurait pu avoir envie de venir vivre ici dans les bois   »souffle sa mère.

Des mots qu’elle dit au présent car elle a l’espoir que son fils soit toujours vivant : « Il me donne la force de continuer à le chercher… »

 

À côté d’elle, le père de Sidney, René Lute, déjà venu deux fois, n’a plus vraiment cet espoir. Son ton est étrangement détaché quand il évoque la trouvaille d’ossements – d’animal – la veille dans la forêt. Une façon de se protéger, sans doute. Car l’incertitude, c’est le plus dur, ce qui vous mine, vous ronge…
 

Sidney a quitté le domicile de son père le 31 octobre 2016 après avoir abandonné son job dans un fast-food.

Durant deux mois, les parents ont eu des nouvelles éparses via Whats’App, Sidney refusant de leur dire où il était, hormis « quelque part en Europe ».

 

Ils ont eu un dernier message le 7 décembre 2016 puis plus rien.

Le 15 décembre, ils ont contacté la police hollandaise et le 27 décembre, Sidney a été déclaré officiellement disparu.

Un laps de temps qui s’explique par le fait qu’en Hollande comme en France, un adulte a le droit de disparaître sans laisser de traces ; et à 19 ans, les disparitions sur une longue période sont fréquentes. La police a alors pu voir que Sidney avait acheté le 18 octobre un billet de train pour aller à Colmar le 10 décembre.

Il a utilisé son téléphone à Strasbourg ce même 10 décembre 2016.


 

Et l’Altenberg dans tout ça ? Les enquêteurs ont découvert que le jeune homme avait fait des recherches sur Googlemaps pour se rendre à l’Altenberg depuis Colmar. Et depuis ce fameux 10 décembre, aucun mouvement bancaire ou appel téléphonique de sa part n’ont plus jamais été enregistrés.
 

Nastasja et René retournent les questions dans leur tête : « On pourrait comprendre qu’il soit venu ici en été, il aurait pu vivre dans les bois en se nourrissant de fruits, de noix… Mais en hiver ? Il n’a pris ni sa boussole, ni son filtreur d’eau. Il n’a pas vidé son compte en banque non plus… »

Une émission télé en Hollande.

 

Les parents ont un temps envisagé que leur fils se soit engagé dans la Légion étrangère, « mais celle-ci nous a adressé un courrier pour nous indiquer que ce n’était pas le cas ».
 

À chacune de leurs venues en Alsace, les parents ont collé des affiches jusqu’à Colmar. Ils ont également fait appel à une société hollandaise de chiens de recherche (lire ci-dessous) qui sont venus à trois reprises et ont flairé la présence de Sidney à l’Altenberg.

L’émission « Vermissingen » (disparu) de la chaîne hollandaise Skyhigh TV devrait évoquer l’affaire dans les semaines à venir.

 

Si la disparition du jeune homme a été très largement évoquée dans les médias hollandais, elle était inconnue ici jusqu’alors. À la gendarmerie, on signale qu’il est difficile d’accorder à chaque cas de disparition d’une personne majeure toute l’attention que les familles souhaiteraient, vu leur nombre important.

« Fais-nous savoir que tout va bien »


 

Nastasja et René espèrent donc qu’avec cet article, des personnes pourront leur donner directement des renseignements. Ils ont même proposé une récompense de 10 000 € à celui qui pourrait leur apporter une information significative.
 

« Si Sidney apprend que nous le recherchons, je veux simplement lui dire : “ Fais-nous savoir que tout va bien. Nous n’avons pas besoin d’en savoir plus si tu ne veux pas nous le dire…” », reprend Nastasja.

En attendant, elle et René cherchent encore et encore, dans les bois autour de l’Altenberg et du col de la Schlucht…

http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2017/10/11/la-quete-sans-fin-des-parents-de-sidney



Ajouté le 11/10/2017 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

AVIS DE RECHERCHE



Disparition inquiétante d’un homme de 22 ans à Lens.

Il a été vu pour la dernière fois dans les rues de Lens.
 

Timothée Fluet n’a plus donné signe de vie depuis le 2 octobre. Souffrant, il s’est échappé du centre de santé mentale Pussin de Lens.

Selon sa sœur, le jeune homme de 22 ans était vêtu d’un sweet gris Nike, d’un jean bleu troué et de baskets noires. Timothée Fluet a les yeux bleus, des cheveux châtains clairs, mesure 1m85 et pèse 75kg.

Sa famille, très inquiète, a contacté le commissariat de Lens qui est à sa recherche.

Toute personne qui l’apercevrait ou disposerait d’informations est invitée à contacter le commissariat de Lens au 
03 21 13 50 00 ou la famille au 06-69-04-07-64.

http://www.horizonradio.fr/article-8309-disparition-inquietante-dun-homme-de-22-ans-a-lens.html



Ajouté le 11/10/2017 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

Page précédente    1 2 3 4 5   Page suivante