L'ARPD (Assistance et Recherche de Personnes disparuesest une association nationale fondée et enregistrée en février 2003, elle  intervient auprès des familles touchées par la disparition d'un proche, majeur ou mineur.

Vous pouvez nous contacter au moyen du mail assoweb. Vous pouvez également nous joindre  : 

 

 

Pascale BATHANY

Présidente Nationale ARPD

Présidente Bretagne Grand ouest ARPD

06 32 78 29 25

 

 

Bernard VALEZY

Vice Président National ARPD

Président Auvergne Rhône Alpes ARPD

06 85 14 62 91

 

Pour toutes les autres régions ou départements implantés, veuillez consulter la colonne de gauche du site dans  l'ARPD EN FRANCE : "nos antennes". 

 

Nous tenons à préciser que l'A.R.P.D est une association loi 1901 d'aide aux victimes constituée de bénévoles et non une agence de détectives privés ou encore un service d'Etat nous faisons le maximum pour aider les familles victimes , notre seule reconnaissance est leur remerciement pour les avoir soutenues. 

 

 


Pour acceder aux avis de recherches cliquez sur:

Galerie photos


                    

Chers visiteurs,

 

Depuis un an l’A.R.P.D. ses responsables, tente de palier aux lacunes des autorités face à des familles esseulées et abandonnées à leur triste sort.

 

Depuis l’abrogation de la RIF (Recherches dans l’Intérêt des Familles) le 26 avril 2013 par Monsieur Valls alors Ministre de l’Intérieur, l’accueil des proches de disparus n’est plus assuré par les services de police et de gendarmerie lorsque la disparition ne présente pas un caractère « inquiétant » (caractère estimé par ces mêmes services...).
 

Les familles se voient trop souvent infliger des réponses inadmissibles lorsqu’elles veulent déclarer une disparition en leur indiquant que la liberté d’aller et venir permet à chaque adulte de disparaître librement. La disparition fait alors l’objet, au mieux, d’une « main courante » (sans intérêt car aucune recherche n’est faite à la suite) sinon, les proches sont invités à se rendre sur les réseaux sociaux pour y faire paraître un avis de recherche ou à se rapprocher d’associations telles que la nôtre.

 

Nous estimons qu’aujourd’hui les familles des 40 à 50.000 personnes qui disparaissent annuellement (momentanément ou définitivement), ne reçoivent pas l’aide et la considération qu’elles attendent des pouvoirs publics, et que tous les moyens ne sont pas mis en œuvre afin de retrouver leurs disparus.

 

Nous avons donc soumis aux pouvoirs publics une liste de 33 propositions pour améliorer le dispositif de recherche des personnes disparues en France et pour aider au maximum les familles.

 

Nous avons été reçus dans plusieurs Ministères, sans résultat pour l’instant, mais nous avançons à petits pas et nous ne désespérons pas de voir aboutir certaines de nos propositions.

 

Si d’une façon ou d’une autre vous voulez nous aider à atteindre notre but, que vous soyez familles, politiques, journalistes ou simples visiteurs vous intéressant à la cause, n’hésitez pas, vous pouvez nous rejoindre par le biais du mail assoweb ou des mails correspondant à nos antennes ou encore par  téléphone. Nous pourrons vous faire parvenir nos propositions. vous pouvons également, les obtenir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

 

Merci.

 

L’équipe A.R.P.D. 

 

 

***********************************

 

 

Affaire Lelandais : les 33 propositions d'une association qui aide les proches de disparus

 

 15h00 , le 29 avril 2018

Article de Juliette Demey du JDD 

 

L'association Assistance et recherche de personnes disparues, très présente dans les affaires de disparitions relancées dans la foulée des aveux de Nordahl Lelandais dans les dossiers Maëlys et Arthur Noyer, interpelle le gouvernement et formule 33 propositions pour gérer les cas de personnes disparues.

 

 

Bernard Valézy, vice-président de l'association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD).(Capture d'écran/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes)

 

 

Dans le sillage de l’affaire Nordahl Lelandais, l’association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD) sonne l’alerte. Elle réclame des assises nationales mobilisant tous les interlocuteurs - magistrats, enquêteurs, familles, associations- sur le sujet. Sur 10.000 disparitions de majeurs chaque année en France, près de 1.000 restent inexpliquées. "Au bout de 20 ans, l’équivalent d’une ville a disparu", souffle le vice-président de l’ARPD, le commissaire Bernard Valézy. Et bien souvent, déplore-t-il, les familles ne sont pas informées des avancées de l’enquête concernant leur proche. Le sentiment de ne pas être pris en compte s’ajoute à leur souffrance.

Lire aussi : Nordahl Lelandais, ces 20 disparitions qui posent question

 

L’association, qui a dénombré 27 affaires de disparitions et 8 morts inexpliquées nécessitant des vérifications en Auvergne-Rhône-Alpes pour leur lien potentiel avec Lelandais, profite de la médiatisation pour rappeler ses 33 propositions adressées au ministère de la Justice et de l’Intérieur. Jusqu’ici sans réponse. 

Voici la liste de ses 33 propositions :

 

   33 Propositions Arpd by leJDD on Scribd

 

https://www.lejdd.fr/societe/faits-divers/affaire-lelandais-les-33-propositions-dune-association-qui-aide-les-proches-de-disparus-3638768

 

****************************************************

Nos 33 propositions

 

****************************************************

Communiqué  de Presse de Bernard Valezy du vendredi 27 avril 2018 à Lyon

 

****************************************************

 

 

MINEURE EN FUGUE



NAGI Luna , une jeune fille de 16 ans est en fugue dans le secteur de SARLAT.

Elle mesure entre 160 et 165 cm, est de type méditerranéen, de corpulence normale, les yeux noirs et les cheveux noirs et longs. Sa famille d'accueil inquiète a sollicité les autorités afin de l'aider à la retrouver.

Les renseignement la concernant peuvent être communiqués à la gendarmerie de SARLAT LA CANEDA au 05 53 31 71 10.

https://www.facebook.com/487006561397059/photos/a.494021287362253.1073741831.487006561397059/1603347186429652/?type=3&theater



Ajouté le 11/05/2018 par Annie - disparition inquiètante Mineurs

AVIS DE RECHERCHE



Sans nouvelles de l’étudiante colombienne depuis fin janvier.

 

Adriana Fuentes Ramos, 30 ans, a mystérieusement disparu après avoir envoyé un texto à ses amis.

 

Cette femme de 30 ans mystérieusement disparue était inscrite en master à l’Université Sainte-Marthe.

 

À ses parents, elle a laissé entendre qu’elle pourrait rentrer en Colombie cet hiver. Quant à ses amis, à Avignon, ils la pensaient partie depuis fin janvier.

C’est ce qu’elle leur a écrit par texto : « elle nous a marqué qu’elle s’en allait et qu’elle ne souhaitait pas qu’on la recontacte. Au début, on a pensé que c’était pour éviter le drame des départs », rapporte une amie d’Adriana Fuentes Ramos, 30 ans. Aujourd’hui, c’est l’inquiétude qui domine.

 

Ses amis pensaient qu’elle était rentrée, sa famille la croyait ici.
 

Cette étudiante en master traduction à l’université Saint-Marthe à Avignon, n’est jamais arrivée en Colombie. Et elle n’a plus donné de signe de vie à ses parents et ses amis depuis le 22 janvier 2018.

Des amis qui n’ont réalisé qu’elle avait disparu que lorsqu’ils ont vu passer les messages des parents sur les réseaux sociaux au début du mois. Connue pour être une jeune femme discrète, réservée et passionnée de vélo, Adriana Fuentes Ramos a quitté l’appartement qu’elle partageait en colocation avec d’autres étudiants sans dire où elle allait.



Si des personnes ont des nouvelles d’Adriana Fuentes Ramos, elles sont priées de contacter la mère sur chercheadri@gmail.com


https://www.ledauphine.com/vaucluse/2018/05/11/sans-nouvelles-de-l-etudiante-colombienne-depuis-fin-janvier


Adriana, vino a Francia en 2012, llena de proyectos, vivía en Avignon y hoy esta desaparecida... ya el caso ha sido reportado al consulado y las autoridades lo saben, pero por favor pensemos en su mamita que debe tener el corazón en la mano, invito entonces a todos los colombianos en Francia a compartir el post.
 



Ajouté le 11/05/2018 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

 

 

APPEL A TEMOINS 

Gendarmerie de Charente

Barbezieux-St-Hilaire (16)

 

 

 

En début de semaine, une jeune fille a été abordée par un homme devant une école à Barbezieux-Saint-Hilaire. Il a essayé de faire venir la fillette à sa voiture. Il a été mis en fuite par l'arrivée d'une adulte.

Cet homme d'environ 40 ans est de corpulence normale. Le jour des faits, il était vêtu d'un tee-shirt gris foncé avec inscription sur toute la largeur à l'avant du vêtement. La partie haute de son crâne est dépourvue de cheveux. Sur les côtés, les cheveux sont gris. Un portrait-robot a été établi.

Il circule avec un véhicule Peugeot 207 gris clair, 5 portes, avec attelage. Une image a été tirée de l'enregistrement de la vidéo-protection de la ville de Barbezieux.

Soyez vigilants. Partagez le signalement en Charente et dans les environs, notamment le sud de la Charente-Maritime, le nord de la Gironde et l'ouest de la Dordogne.

Si vous disposez d'une information permettant d'identifier ou de localiser l'homme, veuillez en informer la gendarmerie au 05 45 78 17 49



Ajouté le 10/05/2018 par Pascale - Appel à Témoins

 

 

APPEL A TEMOINS

 

 

Disparition inquiétante de Cécile Rinchet

 

 

Cécile Rinchet, 54 ans, est partie de chez elle à Challes-les-Eaux, lundi vers 16 heures avec sa voiture de couleur rouge, une Kia Sportage immatriculée EJ 219 EG.

 

Elle n’a pas donné de signe de vie depuis. Mme Rinchet est bien connue dans la ville.  Sa famille et ses proches sont inquiets car elle est en ce moment dans un état dépressif.

 

Elle suit un traitement médical avec des antidépresseurs. Elle n'a ni téléphone portable ni carte bancaire qui permettent de la géolocalise


Si vous avez des informations, merci de contacter d'urgence la gendarmerie de Challes-les-Eaux  au 04 79 72 87 79.

 

 

Publié le 08/05/2018 à 11:59



Ajouté le 10/05/2018 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs

AVIS DE RECHERCHE / DISPARITION INQUIÉTANTE



 

Disparition inquiétante d'une lycéenne de 18 ans dans le Puy-de-Dôme.
 

Yousra a quitté son domicile de Ceyrat le jeudi 3 mai 2018 , vers 6 heures, pour prendre un bus jusqu'à la gare de Clermont-Ferrand. De là, un second bus devait la conduire au lycée Marie-Laurencin de Riom.
 

Silence total.
 

Mais la jeune fille, âgée de 18 ans, n'a jamais franchi les grilles de l'établissement et n'a pas regagné son logement en fin de journée. Son téléphone portable n'a pas été activé depuis ce 3 mai. Aucun mouvement n'a été enregistré sur son compte bancaire.
 

A la demande du parquet de Clermont-Ferrand, la sûreté départementale, en charge des investigations sur cette disparition inquiétante, lance donc un appel à témoins.
 

Yousra mesure 1m50. De corpulence normale, elle a les yeux noirs. Ses cheveux bruns sont coiffés en chignon. Au moment de son départ, elle portait un grand sac noir.
 

Toute personne qui la croiserait ou disposerait d'informations à son sujet est priée de contacter le commissariat clermontois au 04.63.05.22.22.

https://www.lamontagne.fr/ceyrat/faits-divers/puy-de-dome/2018/05/09/disparition-inquietante-d-une-lyceenne-de-18-ans-dans-le-puy-de-dome_12842775.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1525882781



Ajouté le 09/05/2018 par Annie - disparition inquiètante Mineurs

Page précédente    1 2 3 4 5 6   Page suivante