L'ARPD (Assistance et Recherche de Personnes disparuesest une association nationale fondée et enregistrée en février 2003, elle  intervient auprès des familles touchées par la disparition d'un proche, majeur ou mineur.

Vous pouvez nous contacter au moyen du mail assoweb. Vous pouvez également nous joindre  : 

 

 

Pascale BATHANY

Présidente Nationale ARPD

Présidente Bretagne Grand ouest ARPD

06 32 78 29 25

 

 

Bernard VALEZY

Vice Président National ARPD

Président Auvergne Rhône Alpes ARPD

06 85 14 62 91

 

Pour toutes les autres régions ou départements implantés, veuillez consulter la colonne de gauche du site dans  l'ARPD EN FRANCE : "nos antennes". 

 

Nous tenons à préciser que l'A.R.P.D est une association loi 1901 d'aide aux victimes constituée de bénévoles et non une agence de détectives privés ou encore un service d'Etat nous faisons le maximum pour aider les familles victimes , notre seule reconnaissance est leur remerciement pour les avoir soutenues. 

 

 


Pour acceder aux avis de recherches cliquez sur:

Galerie photos


                    

Chers visiteurs,

Depuis un an l’A.R.P.D. ses responsables, tente de palier aux lacunes des autorités face à des familles esseulées et abandonnées à leur triste sort.

Depuis l’abrogation de la RIF (Recherches dans l’Intérêt des Familles) le 26 avril 2013 par Monsieur Valls alors Ministre de l’Intérieur, l’accueil des proches de disparus n’est plus assuré par les services de police et de gendarmerie lorsque la disparition ne présente pas un caractère « inquiétant » (caractère estimé par ces mêmes services...).

Les familles se voient trop souvent infliger des réponses inadmissibles lorsqu’elles veulent déclarer une disparition en leur indiquant que la liberté d’aller et venir permet à chaque adulte de disparaître librement. La disparition fait alors l’objet, au mieux, d’une « main courante » (sans intérêt car aucune recherche n’est faite à la suite) sinon, les proches sont invités à se rendre sur les réseaux sociaux pour y faire paraître un avis de recherche ou à se rapprocher d’associations telles que la nôtre.

Nous estimons qu’aujourd’hui les familles des 40 à 50.000 personnes qui disparaissent annuellement (momentanément ou définitivement), ne reçoivent pas l’aide et la considération qu’elles attendent des pouvoirs publics, et que tous les moyens ne sont pas mis en œuvre afin de retrouver leurs disparus.

Nous avons donc soumis aux pouvoirs publics une liste de 33 propositions pour améliorer le dispositif de recherche des personnes disparues en France et pour aider au maximum les familles.

Nous avons été reçus dans plusieurs Ministères, sans résultat pour l’instant, mais nous avançons à petits pas et nous ne désespérons pas de voir aboutir certaines de nos propositions.

Si d’une façon ou d’une autre vous voulez nous aider à atteindre notre but, que vous soyez familles, politiques, journalistes ou simples visiteurs vous intéressant à la cause, n’hésitez pas, vous pouvez nous rejoindre par le biais du mail assoweb ou des mails correspondant à nos antennes ou encore par  téléphone. Nous pourrons vous faire parvenir nos propositions. vous pouvons également, les obtenir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

 

Merci.

 

L’équipe A.R.P.D. 


***********************************
 

Affaire Lelandais : Les 33 propositions d'une association qui aide les proches de disparus.

 

L'association Assistance et recherche de personnes disparues, très présente dans les affaires de disparitions relancées dans la foulée des aveux de Nordahl Lelandais dans les dossiers Maëlys et Arthur Noyer, interpelle le gouvernement et formule 33 propositions pour gérer les cas de personnes disparues.

Bernard Valézy, vice-président de l'association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD).(Capture d'écran/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes)

Dans le sillage de l’affaire Nordahl Lelandais, l’association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD) sonne l’alerte. Elle réclame des assises nationales mobilisant tous les interlocuteurs - magistrats, enquêteurs, familles, associations- sur le sujet. Sur 10.000 disparitions de majeurs chaque année en France, près de 1.000 restent inexpliquées. "Au bout de 20 ans, l’équivalent d’une ville a disparu", souffle le vice-président de l’ARPD, le commissaire Bernard Valézy. Et bien souvent, déplore-t-il, les familles ne sont pas informées des avancées de l’enquête concernant leur proche. Le sentiment de ne pas être pris en compte s’ajoute à leur souffrance.
 

Lire aussi : Nordahl Lelandais, ces 20 disparitions qui posent question

 

L’association, qui a dénombré 27 affaires de disparitions et 8 morts inexpliquées nécessitant des vérifications en Auvergne-Rhône-Alpes pour leur lien potentiel avec Lelandais, profite de la médiatisation pour rappeler ses 33 propositions adressées au ministère de la Justice et de l’Intérieur. Jusqu’ici sans réponse. 
 

Voici la liste de ses 33 propositions :

33 Propositions Arpd by leJDD on Scribd

 

https://www.lejdd.fr/societe/faits-divers/affaire-lelandais-les-33-propositions-dune-association-qui-aide-les-proches-de-disparus-3638768

 

****************************************************

Nos 33 propositions

 

****************************************************

Communiqué  de Presse de Bernard Valezy du vendredi 27 avril 2018 à Lyon

 

****************************************************

 

IMPORTANT 

 

A TOUS LES VISITEURS,

 

Vous pouvez nous contacter au 06 32 78 29 25

ou par mail : contact@arpd.fr

 

Il vous est aussi possible de faire vos demandes par mail de préférence en allant sur le site colonne de gauche : l’ARPD EN France dans l’onglet nos antennes.

 

AVIS DE RECHERCHE



Originaire de l’Eure, David (28 ans) a disparu mystérieusement depuis 12 jours au Pays Basque.

 

Sa famille est très inquiète. Elle a lancé un appel à témoins sur Facebook et organise mardi 9 octobre 2018 une battue dans la région où le jeune normand a disparu depuis le 26 septembre 2018.
 

Douze jours que David est introuvable. Originaire de l’Eure (il a fait des études au lycée Augustin Hébert à Evreux) le jeune homme de 28 ans a quitté la Normandie au volant de sa Renault Mégane pour s’installer au Pays Basque il y a un peu plus d’un mois.

Passionné de randonnées avec son chien, un berger australien qui ne le quitte jamais, et de pêche, le jeune normand aurait fait du camping les premiers jours avant d’être hébergé par une connaissance rencontrée sur place dans un village sur le bord de l'Adour.

Sur sa page Facebook, il raconte, photos à l'appui, ses activités de la journée. Le dernier message posté remonte au 23 septembre. Depuis, sa famille est sans nouvelles de lui et s'inquiète.
 

Laura, sa soeur : « Aidez-nous à le retrouver »

Selon sa mère, David « s’est disputé dans la nuit du 26 septembre avec son hôte, et a quitté le domicile à Urt». Aucun mouvement n’a été constaté depuis sur sa carte bancaire, s'inquiète-t-elle.

Sa soeur, Laura, a lancé un appel sur Facebook :

 

« Mon grand frère David est porté disparu depuis le 26 septembre. Une enquête nationale de disparition inquiétante est en cours auprès des services de la gendarmerie », écrit-elle. « Nous avons besoin que cette publication soit très largement partagée et diffusée à travers les réseaux sociaux . Donc s'il vous plait faites tourner un maximum pour essayer de retrouver David comme de nombreux proches, se mobilise pour faire circuler un appel à témoins ».
 

Son appel a été massivement relayé ces dernières heures : près de 20 000 partages sur les réseaux sociaux.
 

Une battue organisée ce mardi.
 

Laura en appelle à des bénévoles, aux personnes connaissant le secteur, d'élus locaux, « de toutes personnes souhaitant apporter son aide à la famille dans les recherches ».  A cet effet, une battue est organisée ce mardi 9 octobre, dans l'après-midi. « On compte sur votre solidarité et votre entraide, aidez nous à retrouver David ».


https://www.facebook.com/events/592894037835309/

https://www.infonormandie.com/Originaire-de-l-Eure-David-28-ans-a-disparu-mysterieusement-depuis-12-jours-au-Pays-Basque_a21875.html



Ajouté le 08/10/2018 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

AVIS DE RECHERCHE - DISPARITION INQUIÉTANTE



Disparition inquiétante d’un homme de 44 ans.

 

Cyril Dubuisson, habitant d’Uchizy, a disparu après avoir laissé un message d’adieu ce mardi 2 octobre 2018 à 14 h à son fils et sa compagne et n’a depuis plus donné de nouvelles.

Des recherches sont effectuées par les gendarmes et sa famille. Certains signes laissent présager du pire, comme une de ses tongs retrouvées près du pont d’Uchizy, mais les plongeurs de la gendarmerie de Saint-Jean-de-Losne (21) et d’Aix les bains (73) n’ont rien trouvé lors de leur sondage de la Saône à ce niveau ce mercredi.

Un mince espoir est donc permis.

C’est pourquoi un avis de recherche est lancé. La dernière fois que sa compagne l’a vu c’était sur une application de direct vidéo. Il était à pied, portait probablement une veste bleue avec un logo carrefour. L’homme de 44 ans, mesurant 1m89, avec une calvitie partielle et des lunettes, n’était pas rasé depuis plusieurs jours. 

 

Les personnes qui l’auraient aperçu ou qui pourraient apporter des éléments permettant de le retrouver sont invitées à contacter la gendarmerie de Tournus au 03 85 27 07 80.

https://www.lejsl.com/edition-de-chalon/2018/10/03/disparition-inquietante-d-un-homme-de-44-ans

 



Ajouté le 04/10/2018 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

AVIS DE RECHERCHE - APPEL A TÉMOINS 
 


 

La police a lancé un appel à témoin pour retrouver Silvio Vadamanikon disparu le 18 septembre 2018 à Schiltigheim, près de Strasbourg.

Selon sa sœur, il pourrait être "dangereux pour lui-même".

Une nouvelle disparition inquiétante dans la région. Le 18 septembre dernier un jeune homme de 32 ans est porté disparu à Schiltigheim.

La police nationale a lancé un appel à témoins pour retrouver Silvio Vadamanikon le 2 octobre. Peu d'informations sont livrées sur lui. Aucune précision sur ses vêtements ni sa corpulence. On sait en revanche qu'il mesure 1,73 m et qu'il est typé nord-africain.

La petite sœur de Silvio Vadamanikon raconte à RTL.fr que la photo publiée par la police ne correspond pas à son physique actuel. Il serait "très très maigre" et aurait les "cheveux plus longs" une "grosse barbe" aujourd'hui. Il était à vélo et portait un sac.

Paméla Vadamanikon précise : "Il a beaucoup de problèmes psychologiques et se méfie de toute le monde". Elle confie n'avoir aucun idée d'où pourrait être son grand frère, disparu depuis deux semaines. Son petit frère, Yohann, a également lancé un appel sur Facebook où il prévient que Silvio se "méfie de tout le monde".

La date de sa disparition met à mal un hypothétique lien avec l'affaire Sophie Le Tan. Le principal suspect de sa disparition a en effet été mis en examen dans la nuit du 17 au 18 septembre 2018 .

Toute personne qui détiendrait des informations à son sujet est priée de contacter la police au 03.90.23.17.17.

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/strasbourg-appel-a-temoins-pour-retrouver-un-homme-disparu-a-schiltigheim-7795040599

 

 



Ajouté le 04/10/2018 par Annie - disparition inquiétante Majeurs

 

 

APPEL A TEMOINS

Gendarmerie de la Charente

 

 

Le quinquagénaire, domicilié au lieu-dit "chez Mono" à Pranzac, a disparu depuis le 14 septembre.

 

 

 "Il est demandé à toute personne susceptible de fournir des renseignements utiles aux recherches d‘aviser sans délai la communauté de brigades de gendarmerie de La Rochefoucauld (16) en composant le 05.45.62.00.19."

 



Ajouté le 28/09/2018 par Pascale - disparition inquiétante Majeurs

URGENT

APPEL A TEMOINS

 

Betty BLANC-GONNET

41 ans

Disparue le 29 mars 2018

A Bassens (73)

 


La publication émane de sa famille extrêmement inquiète.                   

Si vous travaillez ou côtoyez le milieu médical, social, toute indication de votre part est primordiale et confidentielle.

                        
Betty a disparue du centre hospitalier de Bassens depuis le 29 mars 2018.

Fragile psychologiquement, elle a besoin de son traitement.

Signalement :

Taille : 1.64

Corpulence : Mince (voir Maigre)

Yeux : Bleus

Cheveux : Blonds

Si vous avez des informations vous pouvez contacter le commissariat de Police de Chambéry au : 04 79 62 84 00.

   



Ajouté le 28/09/2018 par Corinne - Appel à Témoins

Page précédente    1 2 3 4 5   Page suivante